systeme de chauffage maison

Caractéristiques de chaque aide

Le MaPrimeRénov’ est destiné aux personnes à revenus modestes et très modestes. Le bénéficiaire doit être propriétaire et occupant du bâtiment concerné. La subvention MaPrimeRénov’ est une aide publique proposée par l’Etat. Elle regroupe de crédit d’impôt et le dispositif « habiter mieux agilité » de l’Anah. Son montant est en fonction des travaux à entreprendre.

Quel système de chauffage tendance Quel système de chauffage tendance

Opter pour quel système de chauffage pour la maison en 2020 ?

Vous comptez changer le système de chauffage dans votre maison ? Il est recommandé de se renseigner pour trouver le dispositif offrant le meilleur compromis entre qualité et rendement. Le modèle à adopter dépend en partie du type d’énergie utilisé.

Pour ceux qui préfèrent se chauffer à l’électricité, le dispositif le plus recommandé en 2020 est le radiateur électrique à inertie. C’est l’un des modèles les plus performants du moment. Un tel système de chauffage dévoile une chaleur homogène semblable à un mode de chauffage central.

Si vous préférez le chauffage à gaz, une chaudière à micro-cogénération ou à condensation est toute indiquée pour économiser. Pour gérer au mieux votre facture énergétique, il est conseillé de mettre en place un thermostat connecté pour accompagner ce dispositif.

Le chauffage au fioul n’est plus recommandé si vous comptez réaliser des économies, une hausse sur le prix de ce type d’énergie est attendue pour cette année 2020. Ce système peut être remplacé par une chaudière fioul à condensation. Ce système peut vous faire bénéficier d’une meilleure performance évaluée à près de 40 % comparé à une machine au fioul classique.

Si vous êtes inconditionnel du chauffage au bois, sachez qu’un tel système est à utiliser, uniquement, comme chauffage d’appoint. Une chaudière à bois est alimentée par des bûches ou des granulés. Des polycombustibles sont également nécessaires pour ne jamais être en manque de combustion.

Pour ceux qui ont à cœur de protéger l’environnement avec un bon système de chauffage maison, opter pour des énergies renouvelables est la meilleure option. Cette alternative permet en même temps de faire des économies d’énergie et d’optimiser le confort au sein d’une habitation. La pompe à chaleur air-eau est aussi une autre solution pour se chauffer tout en économisant. Ce type de système de chauffage offre de l’énergie gratuite puisqu’elle puise ses sources sur l’air extérieur.

Quelles sont les aides disponibles ?

Bien sélectionné, le chauffage améliore le bien-être des habitants dans une propriété. Investir dans un dispositif chauffant efficace pour une propriété est un gage d’économie à long terme. Même si le projet demande un investissement conséquent, des aides existent pour vous aider à le financer.

La pose d’un nouveau système de chauffage dans une maison est incluse dans les travaux de rénovation. Le recours à une entreprise certifiée RGE est obligatoire pour obtenir des subventions. Les travaux doivent être réalisés par un professionnel. Par ailleurs, les aides existantes sont destinées à des propriétés existantes, dont le début de la construction est de plus de 2 ans. Pour que le projet soit éligible, les matériaux utilisés doivent correspondre aux prescriptions d’un cahier des charges particulier. Ils doivent assurer de réelles économies d’énergie sur la future installation.

D’un autre côté, les aides sont conditionnées par les revenus des demandeurs. Suivant le montant de leurs revenus, les ménages sont classés en 4 catégories. Les modalités de ces classements varient suivant les localités.

Une personne seule résidant en Île de France, par exemple, qui touche 20 593 € par an est considérée comme appartenant à la catégorie des revenus très modeste. Pour une autre personne qui se trouve dans la même situation mais qui habite dans une autre région, il faut juste toucher 14 879 € par an pour bénéficier de ce même statut.

Caractéristiques de chaque aide

Le MaPrimeRénov’ est destiné aux personnes à revenus modestes et très modestes. Le bénéficiaire doit être propriétaire et occupant du bâtiment concerné. La subvention MaPrimeRénov’ est une aide publique proposée par l’Etat. Elle regroupe de crédit d’impôt et le dispositif « habiter mieux agilité » de l’Anah. Son montant est en fonction des travaux à entreprendre.

Pour l’achat et l’installation d’un chauffage solaire combiné, vous pouvez profiter d’une somme de 8000 € si vous appartenez à la catégorie de personnes à revenu très modeste. Un montant de 6500 € peut vous être accordé pour vous aider à réaliser le placement d’un système de chauffage maison si votre revenu est de type modeste.

Avec la mise en place d’une poêle à granulés, il est possible d’obtenir un montant de près de 3000 € en se tournant vers le dispositif MaPrimeRénov’ si vous êtes dans la catégorie très modeste. La somme que vous pouvez toucher est d’environ 2500 € si votre revenu fait partie de la catégorie modeste.

En ce qui concerne la démarche, la demande est à effectuer sur le site du gouvernement. Des pièces justificatives comme le devis, le revenu fiscal ainsi que de renseignements concernant le logement sont à procurer.

Le dispositif « habiter mieux sérénité » de l’Anah est une autre subvention qui peut être accordée par l’Etat pour l’exécution de travaux de rénovation globale y compris la pose d’un nouveau dispositif de chauffage habitation. Il concerne les ménages à revenus modestes et très modestes. La somme obtenue couvre la totalité des travaux de rénovation, il change suivant le gain énergétique obtenu grâce à sa pose. Pour obtenir plus d’informations, il est conseillé de consulter de site spécial de l’Anah.

Le crédit d’impôt est une aide préconisée pour les personnes appartenant aux revenus intermédiaires. En 2021, cette subvention sera fusionnée avec le dispositif MaPrimeRénov’. Le montant varie suivant le revenu et les types de travaux. Pour l’installation d’un chauffage en bois, une personne au revenu intermédiaire peut jouir d’une somme comprise entre 600 € et 4000 €.

D’autres subventions possibles

D’autres aides comme les Certificats d’Economies d’Energie ou CEE sont également des dispositifs possibles pour financer une part des dépenses sur une installation de système de chauffage pour la maison. Cette aide s’adresse à tout le monde, quel que soit le revenu. Elle a été conçue par le gouvernement dans le but d’encourager les économies d’énergie et à procéder à une transition énergétique.

Les aides peuvent être sous forme de bons d’achat appelés « Prime Energie ». Dans les grandes surfaces, ces bons sont proposés afin de réduire le montant des achats sur les équipements de chauffage, par exemple. Les subventions peuvent être fournies sous forme de versement direct par des fournisseurs d’énergie afin de limiter les dépenses sur la réalisation d’une pose de système de chauffage dans un bâtiment. Les artisans peuvent aussi effectuer une demande  de CEE et afficher ensuite une réduction sur le devis. Différentes offres sont proposées par les CEE, il est préférable de les comparer avant de les choisir en utilisant les simulateurs en ligne.

Le groupe Action Logement propose également des aides pour les salariés travaillant dans le secteur privé avec un revenu modeste. Le montant perçu peut couvrir jusqu’à la totalité des travaux. L’aide peut aussi être un prêt avec un taux attractif de 1 %. Elle est plafonnée à 30 000 € et remboursable sur 20 ans. Pour en bénéficier, il faut être localisé dans une zone éligible.

Pour réduire le prix sur l’achat des matériaux et l’installation d’un système de chauffage, il y a aussi l’éco prêt à taux zéro. Ce prêt gratuit est destiné à la rénovation énergétique dont le changement de chauffage. Les logements concernés doivent être achevés depuis au moins deux ans. La totalité du remboursement doit être effectué avant une durée de 15 ans.

La somme obtenue peut être évaluée à près de 15 000 € pour une seule action. Elle s’élève à environ 25 000 € pour 2 différents travaux. Le montant peut être de 30 000 € pour 3 actions à mener. Côté démarche, il faut se rendre à la banque sélectionnée. Cette dernière vous présente un formulaire emprunteur à remplir.

D’un autre côté, il existe 3 différents autres moyens pour prendre en charge une part du financement si vous comptez procéder à un une rénovation de vos équipement pour le chauffage dans votre logement. La TVA est accessible pour les travaux destinés à l’amélioration énergétique. Un taux de 5,5% vous est alors accordé alors qu’un taux de 10 % s’applique sur une rénovation classique. Cette subvention fait, en plus, bénéficier d’une procédure simple. La réduction est directement inscrite sur le devis. L’exonération de la taxe foncière, c’est le troisième dispositif à prendre en compte pour limiter le prix sur la rénovation d’un dispositif de chauffage dans une maison. Pour en jouir, il faut que les travaux puissent faire bénéficier d’une économie d’énergie de 10 000 € au moins une année avant l’exonération. Pour y accéder, il faut que la maison soit située dans une commune où ce dispositif est mis en place. Enfin, des aides locales sont disponibles au niveau national.