L’attestation RT 2020 d’ici 2021

Comprendre l’attestation RT 2020

Ayant le même principe que la RT 2012, l’attestation RT 2020 est également un des nouveaux standards de la construction prévus pour l’année 2020 et à mettre en place dans l’objectif d’aboutir à des maisons positives produisant plus d’énergies qu’elles n’en consomment.

Comprendre l’attestation RT 2020

Ayant le même principe que la RT 2012, l’attestation RT 2020 est également un des nouveaux standards de la construction prévus pour l’année 2020 et à mettre en place dans l’objectif d’aboutir à des maisons positives produisant plus d’énergies qu’elles n’en consomment. Actuellement, cette réglementation n’est pas encore en vigueur. Elle ne s’appliquera que d’ici fin 2020 et remplacera la RT 2012 afin de convenir aux nouvelles conditions de la construction et en vue d’apporter plus d’amélioration sur la consommation énergétique de chaque foyer. Voici tous ce que vous devez savoir à ce sujet.

Qu’entend-on par RT 2020 ?

Abrégée par le terme « RT 2020 », il s’agit, en effet, d’une nouvelle réglementation thermique élaborée par le Grenelle de l’Environnement dans l’objectif de pouvoir réduire au maximum la consommation énergétique  de toutes les nouvelles constructions afin de mettre en place et en vigueur le concept de « BEPOS » ou « Bâtiment à Energie Positive ». Le BEPOS est une technique visant à produire toutes les énergies que chaque foyer aura besoin via la centrale photovoltaïque, plus d’énergie qu’il n’en consomme. Cette nouvelle réglementation a été pensée en faveur de la mise en œuvre du Plan Bâtiment durable. Notez que la première réglementation thermique a été édifiée en 1974. Pour sa part, la RT 2020 ne sera appliquée que d’ici décembre 2020 pour toutes les nouvelles constructions et dès 2018 pour tous bâtiments publics. La RT 2020 est destinée à diviser leur consommation énergétique en 3, soit à 0kWh/m2/an, à limiter l’utilisation des systèmes de chauffage, de climatisation et d’électricité (chauffage, climatisation, éclairage, eau chaude, ventilation, etc.).

Sa différence par rapport à RT 2012

En règle générale, la RT 2020 est la suite de la RT 2012.Elle prône le concept « auto-suffisance » en mettant en vigueur l’autoproduction d’énergies suffisants et même plus qu’il n’en faut.Afin d’en arriver, une maison certifiée conforme à la RT 2020 doit disposer d’un nombre illimité de sources d’énergies gratuites afin de réduire au maximum ses besoins en énergies. Pour ce faire, elle doit passer par l’amélioration de l’isolation de ses enveloppes et par une gestion intelligente de l’énergie qu’elle consomme et/ou qu’elle produit. Ce qui différencie principalement la RT 2020 de la RT 2012, c’est que la limite de la dépense énergétique est moindre. Pour la RT 2012, on limite la consommation à 50Kwh/m2/an tandis qu’avec la RT 2020, elle sera réduite à 0 kWh/m2/an.

Maison passive et maison positive

Vous vous demandez peut-être à quoi peut bien ressembler une maison RT 2020 ? C’est entre autres une maison passive c’est-à-dire qui produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme, mais beaucoup plus performante en dépassant ses besoins énergétique par la production d’énergies renouvelables. En d’autres termes, on parlera de maison positive. Les moyens mis en place pour pouvoir atteindre cet objectif sont des solutions techniques d’isolation installées à l’extérieur, soit sur le toit, les murs, les fenêtres ou les vérandas des nouvelles maisons construites dans ce cadre. Cela permettra d’accumuler et de restituer la chaleur et l’électricité. Ceci permettra également de supprimer les ponts thermiques entre deux parois qui correspondent aux zones non ou faiblement isolées. Quant au surplus d’énergie occasionné par cette production d’énergies renouvelables, il fera l’avantage des réseaux électriques publics.

 

Autres articles

RT 2020 : quels sont les grands changements par rapport à la RT 2012

RT 2020 : quels sont les grands

Lire la suite