Plan de Coupe


Plan de coupe, élément essentiel à l’obtention d’un permis de construire maison

Lors de la constitution d’un dossier de permis de construire ou dossier de déclaration préalable de travaux, le plan de coupe est une pièce importante. Il s’agit d’un complément essentiel au plan de masse. Quelque soit la nature de votre projet, du moment qu’il est soumis au permis de construire, vous devez impérativement fournir ce plan. Concernant la déclaration préalable de travaux (DP3), il est nécessaire pour : les projets de création de surface de plancher ou d’emprise au sol, et la construction d’annexes.

Qu’est-ce qu’un plan de coupe ?

Le plan de coupe est une représentation graphique qui montre le terrain et ses constructions vues de profil. Le plan de coupe est le troisième type de plan à produire pour déposer une demande permis de construire. Il est noté PCMI 3 dans la liste normalisée des documents obligatoires du dossier relatif au permis de construire. D’une manière générale, un plan de coupe représente une construction vue de l’intérieur. La coupe peut être horizontale ou verticale.

Un plan de coupe horizontale, va détailler les pièces niveau par niveau. Aujourd’hui, il n’est plus exigé lors de la demande de permis de construire.

Un plan de coupe vertical, appelé aussi élévation, présente le bâtiment comme s‘il avait été coupé et ouvert à un endroit précis du faîte du toit jusqu’aux fondations. C’est le plan de coupe vertical qui vous est demandé dans le dossier de permis de construire. Il correspond au PCMI 3. Il est prévu par l’article R 431-10 b du Code de l’urbanisme.

Grâce à ce document, il sera plus facile d’identifier les volumes extérieurs des constructions. Mais aussi leurs implantations sur le terrain et les variations de pente de ce dernier. L’administration doit pouvoir identifier aisément que votre projet respecte les règles d’urbanisme de votre commune.

Vous devez y indiquer précisément les dimensions du terrain et celles de toutes constructions. Attention, ces dimensions doivent être à l’échelle. Voici tout ce que doit comporter un plan de coupe afin que l’administration de votre commune puisse valider votre projet :

–          Les constructions existantes notamment une illustration claire du bâtiment principal et des annexes.

–          Le projet, avec la hauteur de la construction. L’administration pourra valider l’implantation de votre projet sur votre terrain.

–          Les limites de propriété et les distances entre ces limites et la construction.

–          La route, rue, les fossés, trottoirs, et les clôtures.

–          La pente des toitures.

–          Les éléments souterrains : construction en dessous du niveau du sol, vide sanitaire, bassin de piscine etc. Cependant, si votre projet ne les modifie pas, vous n’êtes pas obligés de les représenter.

A quoi sert un plan de coupe ?

Le plan de coupe permet le contrôle du respect des règles d’urbanisme notamment en ce qui concerne les hauteurs et la forme de la construction. Il apporte également de nombreuses indications techniques sur la structure du bâtiment et sur son implantation. Mais ce qui est surtout exigé lors de la demande de permis de construire, c’est « l’implantation du projet et ses incidences sur le terrain existant ».

Coupe 1

Quelques conseils à prendre en compte lors de la réalisation d’un plan de coupe

Le plan de coupe ne doit pas nécessairement répondre à des normes techniques. Cependant, pour que l’administration puisse visualiser au mieux le projet il est important d’être précis dans les cotes et le dessin. De plus, l’échelle doit figurer obligatoirement sur le plan de coupe pour une meilleure visibilité. Pour cela, vous devez obtenir au préalable les dimensions et hauteurs des constructions existantes ainsi que celles de votre terrain. Vous devez y indiquer aussi les dimensions et hauteurs de votre projet.

Surtout gardez en tête que même s’il est possible de fournir un seul plan de coupe, il reste toutefois idéal de transmettre deux plans de coupe. L’un de l’état existant (avant travaux) et un autre de l’état projeté (après travaux). Plus les plans seront précis, plus vous aurez de chance de voir votre projet accepté.

Le plan de coupe, comme le plan de masse, est donc déterminant lorsque vous demandez un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux. S’il ne comporte pas assez de détails ou si des éléments importants n’y figurent pas, il est possible que votre demande soit refusée. Vous pouvez le réaliser par vos propres moyens, mais celui-ci comme vous venez de le voir nécessite un savoir faire particulier. Il reste préférable de confier sa réalisation à un professionnel.

Les étapes à la réalisation d’un plan de coupe

Pour réaliser un plan de coupe, vous devez suivre quelques étapes essentielles

–          Représentation de la pente du terrain naturel

La pente du terrain naturel (TN) constitue l’élément central du plan en coupe. Elle peut être symbolisée par une courbe qui représente l’altimétrie du terrain. Concrètement, lorsque la pente du terrain est ascendante, la courbe est alors ascendante. A l’inverse, si la pente du terrain est descendante, alors la courbe est également descendante. De cette façon, la courbe fera apparaitre les inégalités dans l’altimétrie du terrain naturel et la façon dont les constructions occupent le sol au regard de la pente. Pour illustrer la pente du terrain, vous devez utiliser les cotes de niveau. Ces repères altimétriques peuvent être symbolisés de différentes façons : un simple point, une balise, un cercle … Le principal étant que le plan en coupe illustre la manière dont les côtes de niveau ont été définies.

–          Représentation des éléments existants et des éléments à créer

Lors de la réalisation d’un plan de coupe, vous devez impérativement indiquer les hauteurs du sol au faitage et du sol à l’égout du toit, car celles-ci peuvent être réglementées. La hauteur se mesure à partir du sol immédiatement situé au niveau inférieur de la construction. Il est tout aussi nécessaire d’y indiquer les largeurs et les longueurs. Pour illustrer la clôture du terrain (ou la limite séparative), un simple trait vertical à l’échelle fera largement l’affaire. En ce qui concerne la hauteur de la clôture, vous pouvez l’indiquer par une annotation, en particulier lorsque la demande de permis de construire ou de déclaration préalable consiste à modifier ou à créer une clôture. Dans le plan de coupe, vous pouvez indiquer la longueur de la toiture, ainsi que son orientation. Éventuellement, il est possible d’inscrire les pentes de toiture. Il est utile de représenter les distances entre les constructions et les limites du terrain. Cependant, si le plan de masse a été réalisé correctement, alors ce type de cotes n’a pas à apparaitre obligatoirement. Par ailleurs, vous devez impérativement faire apparaitre à l’échelle sur le plan en coupe la totalité des éléments qui seront créés à l’occasion des travaux. À cet effet, vous devez obtenir des informations sur leurs dimensions, en particulier la hauteur.

–          Représentation des éléments souterrains à créer

Si les éléments souterrains existent déjà au moment des travaux et si vous ne comptez pas les modifiés, vous n’avez pas à es présenter dans le plans de coupe. Dans le cas contraire, vous devez les symboliser à l’échelle et à l’emplacement exact de leur implantation. Ces installations peuvent être : le vide sanitaire, l’assainissement autonome, le bassin d’une piscine … et plus généralement toutes les constructions dont le plancher inférieur est situées en dessous du niveau du sol. Surtout, n’oubliez pas de préciser la hauteur de ces éléments, particulièrement s’il n’apparait pas dans le plan de masse.

Quel professionnel pour dessiner le plan de coupe d’une maison ?

Selon vos besoins et votre budget, vous avez le choix entre plusieurs types de professionnels pour dessiner la coupe de la construction. Vous pouvez faire appel à un constructeur de maison. Il est en mesure de réaliser votre plan en bonne et due forme. Ce professionnel mettra à votre service son expérience et ses compétences afin de vous satisfaire  au mieux et cela à un prix ferme et définitif. Ainsi, vous disposez de solides garanties. Un architecte peut aussi réaliser le plan de coupe de votre maison dans les meilleures conditions. En suivant à la lettre toutes vos indications et en tenant compte des normes techniques exigées, il dessine vos plans en usant de ses compétences et qualifications. Même si vous limiter sa mission à la seule réalisation des plans, sachez que vous devez contrat qui détermine sa mission et ses honoraires. Un bureau d’étude ou un maître d’œuvre est aussi à même de dessiner la coupe de la construction. En choisissant cette option, vous disposez de la même liberté qu’avec un architecte. Mais l’accent est mis plus sur la technicité que sur la créativité des plans. Vos plans sont personnalisés selon vos besoins et attentes. Par ailleurs, il ne manquera pas de respecter tous les éléments essentiels à la réalisation d’un plan en coupe. Quel que soit votre choix, assurez-vous toujours du sérieux du professionnel. N’hésitez pas à demander à voir certaines de ses réalisations. Vérifiez également qu’il possède bien les assurances obligatoires. Cependant, si vous y tenez, vous pouvez très bien réaliser le plan de coupe de votre maison vous-même. Pour cela, vous n’avez pas besoin d’être un bon dessinateur, il suffit d’avoir le bon logiciel et le tour est joué.

ARTICLES À LIRE ÉGALEMENT DANS LA MÊME CATÉGORIE :