plan de récolement

Ce que le document indique sur les gros œuvres

En outre, le dessin de récolement doit comprendre des détails sur les gros œuvres réalisés.
Les fondations font partie des éléments qui doivent figurer sur le plan de récolement. C’est l’une des parties essentielles d’une construction. Sa qualité assure la solidité et de cette dernière. Une fondation bien faite prévient contre les risques d’infiltrations d’eau et permet d’éviter l’effondrement. Il existe 2 types de fondations.
plan recollement

Zoom sur le dossier des ouvrages exécutés

Dans le secteur de la construction de bâtiment, le maître d’ouvrage est tenu de fournir un dossier des ouvrages exécutés ou DOE à son client. Ce dossier comporte une diversité de documents, dont les plans d’exécution et les notices de maintenance et de fonctionnement. Il peut être complété par le plan de récolement, la liste de toutes les pièces détachées utilisées lors des travaux.

Aperçu sur le certificat de conformité

Un plan de récolement peut est demandé pour l’obtention d’un certificat de conformité. Disposer de ce dernier est obligatoire pour certains travaux.
Quelles astuces pour réussir votre plan de récolement ?

Focus sur le plan de récolement

Un plan de récolement s’effectue après l’achèvement des travaux de construction. Il sert, notamment, à connaître les travaux réellement réalisés et à les comparer au plan initial. Généralement, il est mis en œuvre par un géomètre. Dans certains cas, ce plan est établi par un architecte. Il peut être confié à un bureau d’études spécialisé.

Que comporte un plan de récolement ?

Un dessin sur le récolement est le contraire d’un plan de maison qui indique les travaux à réaliser. Il doit indiquer la situation et tous les détails concernant la future construction.

Contenus d’un plan de récolement

Le plan de récolement dévoile les profils et les repérages sur chaque élément d’une construction. Ce document présente aussi les dimensions avec les calculs y afférant, les coupes et les élévations. Il comporte le fonctionnement et le mode de maintenance des ouvrages. Il précise les mesures de sécurité à prendre en compte.

Concrètement, un plan de récolement montre le type et la dimension des canalisations. L’emplacement des réseaux électriques y est aussi indiqué. Ce document précise également où se trouvent les tuyauteries. Une esquisse de récolement indique l’endroit exact où sont placées les vannes à clapet, les vannes de sectionnements, les câblages électriques, les électrovannes et les arroseurs.

Les vannes à clapet sont indispensables dans les différentes canalisations. Elles se présentent comme une sorte de robinet servant à contrôler le débit de gaz ou de fluide.

Les vannes de sectionnements sont également incontournables sur les divers canaux. C’est un système de sécurité qui sert à isoler la conduite de réseaux en cas de difficultés comme dans le cadre d’une inondation, par exemple. Ces vannes sont des dispositifs en acier pouvant résister aux environnements rigoureux avec des températures extrêmes ou dans un climat de type marin.

Parmi les réseaux qui doivent être présentés sur le plan de récolement, il y a aussi le câblage électrique. Il prend source depuis un tableau électrique.

Les électrovannes sont également des éléments à indiquer dans le dessin prévu pour le récolement. C’est un circuit qui comporte un signal électrique permettant de commander à distance les réseaux fluides.

Par ailleurs, la présence d’arrosoirs automatiques est aussi à signaler sur le plan. Sa pose nécessite la mise en place de matériels sophistiqués comme un programmeur et des électrovannes. Il faut marquer les parties à arroser lors de la réalisation du plan de l’arrosage sur le plan de récolement.

Ce que le document indique sur les gros œuvres

En outre, le dessin de récolement doit comprendre des détails sur les gros œuvres réalisés.

Les fondations font partie des éléments qui doivent figurer sur le plan de récolement. C’est l’une des parties essentielles d’une construction. Sa qualité assure la solidité et de cette dernière. Une fondation bien faite prévient contre les risques d’infiltrations d’eau et permet d’éviter l’effondrement. Il existe 2 types de fondations.

Une fondation superficielle reste peu profonde, son coût est moins cher. Elle est idéale pour les petites constructions ne nécessitant pas un grand nombre de mains-d’œuvre.

Une fondation profonde est destinée aux travaux de plus grande envergure.

Le coffrage est également un élément à mettre en évidence sur un plan de récolement. Le document présente les mesures utilisées, les matériaux requis et l’emplacement du coffrage. Ce dernier représente aussi une autre étape importante des travaux. Il détermine la surface et la forme du béton utilisé lors de la construction.

Dans certains cas, une construction nécessite la mise en place de ferraillage. C’est le cas si le béton présente une faible résistance. La taille des armatures est établie en fonction de la dimension du projet et la nature du terrain.

Enfin, la représentation du récolement doit donner des précisions sur l’état de la charpente. La plupart du temps, celle-ci est réalisée en bois. Les propriétaires ont le choix entre la charpente à fermette la charpente traditionnelle.

Les utilités et présentations d’un plan de récolement

Un dessin sur le récolement est un document qui présente les travaux effectués suite à l’achèvement d’une construction. Il permet d’évaluer les tâches à entreprendre ultérieurement. Il donne des informations précises sur l’emplacement des réseaux enterrés. Ce document est obligatoire s’il s’agit d’un projet de construction d’un lotissement. En offrant tous les détails sur les différents réseaux comme l’électricité, l’eau et les câblages téléphoniques, ce plan facilite les prochains travaux touchant la voirie.

Un plan de récolement doit s’établir en 3 exemplaires. Le premier document est destiné au propriétaire. Un deuxième est créé pour obtenir un certificat de conformité. Un autre document est destiné pour le maître d’œuvre. C’est le pouvoir adjudicateur qui décide si les Clauses Administratives Générales ou CCTG sont à suivre pour effectuer ce plan. Toutefois, il est toujours recommandé de connaître les normes indiquées par le CCTG. Au cas où il ne serait pas nécessaire que les travaux respectent les prescriptions du CCTG, il faut se référer au cahier des clauses administratives particulières ou CCAP.

Notez que le plan de récolement fait partie des documents requis pour constituer le dossier des ouvrages exécutés ou DOE.

Zoom sur le dossier des ouvrages exécutés

Dans le secteur de la construction de bâtiment, le maître d’ouvrage est tenu de fournir un dossier des ouvrages exécutés ou DOE à son client. Ce dossier comporte une diversité de documents, dont les plans d’exécution et les notices de maintenance et de fonctionnement. Il peut être complété par le plan de récolement, la liste de toutes les pièces détachées utilisées lors des travaux.

Un DOE bien complet et bien exécuté offre la possibilité au constructeur de disposer de toutes les informations utiles pour l’exécution d’éventuelles modifications. Pour le futur propriétaire, la qualité de ce document lui offre plus d’autonomie. Grâce à ce dossier complet, celui-ci n’est plus obligé de se référer à un sous-traitant ou à un maître d’ouvrage pour réaliser des modifications sur son projet déjà en place.

Le DOE est un dossier important, il est procuré en fin de projet. Une mise en plage structurée et uniforme est cruciale. Pour cela, opter pour un support en papier de qualité est hautement recommandé. Actuellement, les opérateurs ont la possibilité d’utiliser des supports numériques et de présenter un DOE en 3D parfaitement bien réalisé. Un dossier fourni sous forme numérique offre un résultat clair en très précis. Toutefois, ce type de support est possible, si seulement, le cahier des charges autorise ce type de support.

Quoi qu’il en soit, il est toujours conseillé de faire très attention à l’élaboration d’un tel dossier. Souvent, ce dernier est considéré comme étant une contrainte administrative qui reste obligatoire à l’achèvement du projet.

Prix sur la réalisation d’un plan de récolement

Le plan de récolement peut se réaliser avec le concours d’un géomètre expert. Ce dernier procède à la création d’un géoréférencement des réseaux. La rémunération de ce spécialiste est évaluée en heures. Le coût peut être compris entre 70 € et 150 €.

Le dessin sur le récolement peut aussi être soumis à un architecte. De plus, le recours à cet expert est obligatoire pour des travaux établis sur une surface de plancher de plus de 150 m2. Faire appel à un architecte fait alors profiter d’un seul intervenant et peut réduire le prix. Le tarif varie suivant la plusieurs conditions. Le salaire change suivant la surface de la construction et sa configuration. Un architecte peut facturer l’ensemble des plans réalisés entre 2000 € et 5000 €. Il peut parfois demander un supplément suivant la complexité du projet. Notez aussi que le tarif peut être différent en fonction de l’intervenant.

Aperçu sur le certificat de conformité

Un plan de récolement peut est demandé pour l’obtention d’un certificat de conformité. Disposer de ce dernier est obligatoire pour certains travaux.

C’est le cas si la construction se passe à proximité d’une zone protégée comme un parc national ou un marché public. Ce certificat est également nécessaire si la maison à bâtir est située dans un secteur encadré par un PPR ou Plan de prévention de risques naturels ou technologiques.

Il est bon de connaître les détails sur les démarches à entreprendre pour obtenir un certificat de conformité. Généralement, le délai nécessaire à l’administration pour effectuer au récolement est de 3 à 5 mois avant la délivrance d’un certificat de conformité.

Une fois que ce délai est dépassé, l’administration n’est plus autorisée à procéder à une mise en demeure sur une demande d’autorisation déposée par le maître d’ouvrage. Elle n’est plus en mesure d’entamer un refus sur une nouvelle demande.