Espace vitré dans une maison, comment calculer ?

Espace vitré dans une maison, comment calculer ?

Espace vitré dans une maison

Dans un bâtiment, les espaces vitrés offrent des avantages intéressants. Ils apportent une parfaite luminosité et un design particulier. À l’intérieur des maisons, ils font entrer la lumière naturelle et font réchauffer chaque pièce lors des journées ensoleillées. Ce qui permet d’économiser sur la facture énergétique. La RT 2012 impose une surface vitrée minimum de 1/6 par rapport à la surface totale d’une bâtisse. Depuis des sites dédiés, vous avez accès à des outils en ligne pour calculer la surface vitrée de votre maison. Des exemples de calculs sont mis en place pour vous inspirer.

Optimiser les surfaces vitrées : avantages et inconvénients

Depuis quelques années, la mise en place de baies vitrées s’est imposée lors de nouvelles constructions. C’est un concept moderne qui reste bénéfique sous plusieurs points. Toutefois, des inconvénients peuvent apparaître si le projet n’est pas assez bien étudié. 

Les atouts de la présence d’éléments vitrés restent indéniables dans un logement. La luminosité représente d’un des premiers avantages. Une grande baie vitrée permet de disposer d’une vue bien dégagée sur l’extérieur. Vous pouvez, par exemple, admirer votre jardin sans bouger de votre salon. Par ailleurs, c’est l’aménagement parfait pour privilégier la luminosité au sein d’une maison. L’entrée de la lumière du soleil étant privilégiée, l’atmosphère devient chaleureuse et agréable pour les habitants. De plus, les éléments vitrés apportent un sentiment d’espace.

Si elles sont trop nombreuses, les fenêtres et les baies vitrées peuvent présenter quelques inconvénients. L’aménagement peut impacter sur l’intimité. En effet, l’espace intérieur est visible depuis l’extérieur. Par ailleurs, les parties vitrées peuvent être responsables de déperditions thermiques. De plus, un apport solaire trop excessif peut être désagréable lors des journées caniculaires. 

Il est donc essentiel de penser à adopter la surface adaptée avant de se lancer sur la pose de baies ou de fenêtres vitrées. Calculer, en amont, la dimension est crucial pour que la réalisation soit parfaite. 

Aperçu sur le calcul du Bbio de la RT 2012 

Un projet d’installation de surface vitrée est règlementé par le Bbio ou Besoin Bioclimatique de la RT 2012. Le respect de cette règle est essentiel pour assurer la performance thermique dans un logement. Il faut que le Bbio reste inférieur à la norme imposée pour accéder à un permis de construire.

Le calcul du Bbio est obtenu en considérant les besoins en chauffage, en éclairage et en refroidissement dans un bâtiment. La formule suivante est utilisée :

« Bbio = Besoin en chauffage x 2 + Besoin en éclairage x 2 + Besoin en refroidissement x 2 »

Il existe des outils de calcul disponibles depuis des sites dédiés. Notez, toutefois, seul un professionnel sera habilité à estimer le résultat. L’utilisateur doit fournir des données sur les caractéristiques des vitrages. Il doit préciser s’il s’agit de doubles vitrages, d’ouvertures coulissantes ou battantes… Des informations précises telles que la dimension, le matériau utilisé, la forme et la configuration des éléments vitrés sont à introduire dans le logiciel pour obtenir un résultat.

Astuces pour faire diminuer le Bbio

Pour faire diminuer le Bbio et le rendre conforme aux exigences de la RT 2012, il faut réduire les besoins énergétiques.

Le besoin en chauffage peut être limité en choisissant une conception bioclimatique. Pour cela, il faut privilégier la pose de surfaces vitrées orientée sud. Par contre, il faut minimiser un emplacement orienté nord pour éviter les déperditions. Vous pouvez aussi venir à bout des points thermiques par le placement de rupteurs ou en optant pour une isolation extérieure. D’un autre côté, il existe des fenêtres à double vitrage permettant de réduire les besoins en chauffage. 

En outre, vous pouvez également réduire vos besoins en éclairage en augmentant la dimension de la surface vitrée. Le besoin en refroidissement quant à lui peut être limité par la mise en place de protections solaires ou en optimisant l’inertie en utilisant des matériaux adaptés. 

Inertie : comment l’optimiser ?

L’inertie se présente comme étant la performance d’un matériau à absorber et à restituer de la chaleur. Une inertie bien optimisée améliore l’isolation d’une maison et limite les besoins en refroidissement. 

Une inertie élevée peut être fournie en utilisant des matériaux lourds comme le béton ou les planchers. Ces derniers sont de nature à restituer moins rapidement la chaleur. Celle-ci est cumulée durant la journée. Ce qui est bénéfique pour profiter d’une parfaite chaleur durant les nuits hivernales. 

Sur Construires.fr, accédez aux conseils de bons professionnels si vous rêvez d’intégrer des espaces vitrés dans votre maison. Différents exemples de calculs sont à voir sur le site Web. N’hésitez pas à nous consulter.

Espace vitré dans une maison