Calcul de la surface des espaces verts en pleine terre avec Construires.fr

le calcul d’une surface espace vert, libre et pleine terre

Calcul de la surface des espaces verts en pleine terre avec Construires.fr

le calcul d’une surface espace vert, libre et pleine terre

Le calcul d’une surface à construire d’un logement est nécessaire pour déterminer les obligations administratives. En matière d’urbanisme local, la construction ou la pose d’un abri de jardin est soumise à une réglementation stricte. En effet, vous ne disposez pas d’une grande liberté pour élaborer l’aspect de votre construction. Pour procéder aux calculs des surfaces espaces verts et des pleines terres, il faut bien respecter les règles du Plan local d’urbanisme (PLU).

Qu’est-ce qu’un coefficient de pleine terre? Définition espace vert urbanisme

D’emblée, pleine terre désigne l’espace libre ou non bâti de votre terrain. Il doit répondre à deux critères:

– être perméable et végétalisé

– ne comporter que le passage d’éventuels réseaux comme l’électricité, l’internet, etc.

Le coefficient de pleine terre désigne la proportion entre la surface de pleine terre et la surface de l’ensemble des parcelles. Ce coefficient se calcule comme suit:

Coefficient de pleine terre (%) = surface de pleine terre/surface de l’unité foncière du projet en U ou AU. Aussi, la notion de pleine terre renvoie à l’espace vert urbanisme. Ce dernier est un terrain aménagé spécialement pour les arbres, les herbes en milieu urbain. Il est généralement composé de terrasses végétalisées avec des “evergreen” pour les places de stationnement.

La mise en place d’un espace vert sur une surface pleine terre s’annonce être un projet judicieux. La raison réside dans le fait que sa présence valorise le terrain. En plus, l’espace végétalisé présente des avantages considérables sur la santé.

Plu espace vert: les réglementations pour aménager un espace vert pleine terre

Il existe des normes et des règles pour procéder à la mise en place d’un espace vert de pleine terre. Ainsi, il est fortement recommandé d’observer le PLU avant de se lancer. Pour cela, vous pouvez consulter l’article 13 des règlements de zone du Plan local d’Urbanisme qui concerne les « espaces libres » et les « plantations ».

Selon les réglementations imposées par le PLU, la hauteur d’un espace pleine terre doit correspondre à 50 % de la surface totale du terrain. Si le PLU exige une zone de stationnement, cette loi peut devenir une contrainte. À noter que la conception d’un espace vert sur une pleine terre exclut l’aménagement d’un evergreen. Pour ce faire, l’une des meilleures solutions est de réaliser une toiture. Pour apprécier la régularité de cet aménagement, il faut consulter les règles du PLU sur l’aspect de l’immeuble et sur les caractéristiques de la toiture.

Comment est calculé le cos/surface constructible?

Le cos ou Coefficient d’occupation du sol spécifie la surface maximale de construction autorisée. Le calcule se fait en m² constructibles par m² de sol. A titre d’exemple, si vous êtes propriétaire d’un terrain de 3000 m² le Cos de la zone sera estimé à 15% soit 0,15. Vous n’aurez qu’à multiplier la surface de votre sol par le coefficient. A cet effet, vous obtiendrez la mesure exacte du plancher sur lequel vous êtes autorisé à bâtir.

Sachez que le dépassement d’un Cos est possible si vous:

– transférez le Cos d’une parcelle sur une autre

– réalisez l’équipement nécessaire

– obtenez une autorisation prescrite sur le PLU ou POS

Coefficient de biotope par surface: Objectifs et calcul

Le coefficient biotope par surface ou CBS consiste à sauvegarder l’espace naturel en ville. Pour ce faire, le recours au sol végétalisé et aux murs et façades végétalisées sont indispensables. L’objectif principal du CBS est l’amélioration de la qualité de l’environnement en milieu bâti. Ce coefficient doit répondre à des objectifs spécifiques tels:

– l’amélioration des conditions climatiques d’un espace homogène isolé de son environnement général

– le développement de fonctions naturelles du sol

– création et revalorisation de la faune et la flore

– l’alimentation de la nappe phréatique

Le calcul du CBS tend à calculer la proportion de la surface propice à la nature sur la parcelle et la surface totale de la parcelle. Explicitement, il se calcule de la manière suivante:

CBS = surface éco aménageable / surface de la parcelle

Comment calculer la surface d’emprise au sol?

Tout d’abord, une étude de terrain est indispensable pour faire l’aménagement. À vrai dire, le calcul de la surface des espaces verts dépend de la surface pleine terre. Pour calculer la surface pleine terre, il suffit de prendre la surface des terres végétales en lien direct avec les strates du sol, puis la diviser par la surface totale de la parcelle.

Surface pleine terre = surface espace vert / surface totale de la parcelle

Pour mieux comprendre cette formule, voici un exemple concret :

Une maison individuelle de terrain de 500 m2 a pour but de concevoir un espace vert sur son espace pleine terre. Selon la règle, 50 % de la superficie totale du terrain doit être en espace vert et 80 % en pleine terre, soit 40 %. D’où :

Surface espace vert : 500 m2 × 50 % = 250 m2.

Surface pleine terre : 500 m2 × 40 % = 200 m2.

De ce fait, il reste 300 m2 de partie constructible. Estimons ici l’emprise au sol à 200 m2, mais cela peut être plus. Donc, il reste dans cette partie constructible 100 m2 qui peut être un espace pleine terre. Ce qui nous donne :

Surface totale espaces verts : 200 + 100 = 300 m2.

Selon ce calcul, la perte en espace vert de pleine terre est de 100 m2, soit 20 % de l’ensemble de la superficie.

Comprendre et calculer la surface couverte au sol

En des termes plus précis, la surface couverte au sol renvoie à une vue satellite. Cette dernière projette tout ce qui couvre le terrain à savoir la construction ou l’aménagement.

Notons que le calcul de la surface couverte au sol est exprimé en m2. Le procédé n’est pas complexe, vous n’avez qu’à multiplier la largeur par la longueur de votre construction. Puis, il ne vous reste plus qu’à additionner l’ensemble afin de connaître la surface couverte au sol.

Afin d’éviter les erreurs de calcul, nous vous conseillons de faire appel à notre expertise en urbanisation.

le calcul d’une surface espace vert, libre et pleine terre

Mots clés

Partager cet article:

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on telegram
Share on whatsapp