Les caractéristiques de certains isolants

Les caractéristiques de certains isolants

Les caractéristiques de certains isolants

Les caractéristiques de certains isolants

Certains isolants sont plus performants que d’autres. Vous en avez besoins dans l’aménagement de vos combles. Il est alors nécessaire de connaitre leurs performances. Faites attention : pour les travaux de grande ampleur, il faudra le permis de construire pour aménagement des combles. Pour les travaux de moyenne ampleur, il suffira d’une déclaration de travaux pour aménagement des combles. Dans ce type de travaux, l’isolation est obligatoire. Découvrez sans plus attendre les caractéristiques de certains isolants.

Les briques et les blocs monomur

– Les blocs monomur d’argile sont des parpaings, qui servent pour la construction du bâtiment. Ils sont façonnés à partir de croutes d’argile, cuites fusionnés avec du ciment. Les blocs monomur se posent à joints minces avec un mortier adhésif spécifique. Ils possèdent une performance thermique et phonique de 0,11, sans certificat ACERMI.

– Les blocs monomur font partie des isolants modernes. Ils sont très prisés actuellement. La brique monomur est une brique, qui sert pour la construction du bâtiment. Les briques sont mises en place par maçonnerie à joints minces, et un revêtement extérieur est obligatoire pour les murs à simple paroi. Des enduits traditionnels ou plaques de plâtre peuvent être placés à l’intérieur de l’isolant. Façonné à partir de terre et d’eau à haute température, l’isolant en terre cuite comporte une grande quantité d’air dans ses alvéoles. Les blocs monomur possèdent une performance thermique et phonique de 0,12-0,18, sans certificat ACERMI.

– Les blocs monomur pierre ponce est un parpaing, qui sert pour la construction du bâtiment. Ils se posent selon la technique de la maçonnerie roulée, aussi appelée à joints minces. Les blocs sont composés de pierre ponce, eau et ciment. Ils possèdent une performance thermique et phonique de 0,09-0,12, sans certificat ACERMI.

Les performances thermiques d’un bon isolant

On reconnaît un isolant performant à sa résistance thermique (R). Plus celle-ci est grande et meilleure est l’isolation thermique. Elle dépend intégralement de l’épaisseur (e) et de la conductivité thermique ( λ) de l’isolant, soit : R = e/λ. Il faut que la résistance thermique de l’isolant choisi soit égale à :

  • R = 8 m2.K/W pour la toiture ;
  • R = 4 m2.K/W pour les murs ;
  •  R ≥ 3.0 m2.K/W en Planchers bas sur sous-sol, sur vide sanitaire ou sur passage ouvert ;
  • R ≥ 3.7 m2.K/W en murs en façade ou en pignon ;
  • R ≥ 4.5 m2.K/W en toitures ou terrasses ;
  • R ≥ 6.0 m2.K/W en rampants de toiture et plafonds de combles ;
  • R ≥ 7.0 m2.K/W en planchers de combles perdus.

 

Les indices de prix d’un bon isolant

  • Laine de chanvre est entre 10-15 euros ;
  • Laine de coton est entre 10-25 euros ;
  • Laine de bois est entre 15-25 euros ;
  • Laine de mouton est entre 20-25 euros ;
  • Laine de verre est entre 2-10 euros ;
  • Laine de roche est entre 2-10 euros ;
  • Ouatte de cellulose est entre 20-25 euros ;
  • Polystyrène est entre 5-20 euros.

Les caractéristiques de certains isolants

 

Mots clés

Partager cet article:

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on telegram
Share on whatsapp