Copropriétés : profiter des avantages de la surélévation d’immeuble

Copropriétés : profiter des avantages de la surélévation d’immeuble

Aujourd’hui avec le boom du mètre carré et avec la pénurie de terrains disponibles dans les zones fortement urbanisées, les autorités encouragent de plus en plus à envisager la surélévation des immeubles plutôt qu’à en construire de nouveaux. Il s’agit d’une solution particulièrement avantageuse, car en plus d’augmenter la surface habitable de l’immeuble, il augmente aussi la valeur de celui-ci. D’ailleurs, il s’agit d’une véritable opportunité pour les copropriétés.

Les avantages de la surélévation d’immeuble pour les copropriétés

Pour la copropriété en charge de l’immeuble, la surélévation offre plusieurs avantages. En effet, elle permet de créer de nouveaux logements, à un coût au m² généralement plus intéressant que celui du marché immobilier « classique ». Aussi, la vente des nouveaux lots créés va générer un profit, qui pourra être réparti entre les copropriétaires, ou consacré au financement de travaux de rénovation au sein de l’immeuble, ce qui contribuera à revaloriser chacun des appartements existants. Il s’agit aussi d’une solution qui permet de réduire les charges de copropriété, car ces dernières sont réparties sur davantage de logements. Enfin, une surélévation d’immeuble peut améliorer l’isolation thermique de la toiture, et donc de l’immeuble, ce qui permet de diminuer la facture énergétique globale.

Cependant, ce type de construction a un coût. Avant de vous lancer donc, il est préférable de bien étudier le projet afin de déterminer le budget nécessaire à sa réalisation.

Le coût d’une surélévation d’immeuble

Les coûts moyens pour réaliser une surélévation d’immeuble dépend des travaux prévus. Ainsi, pour une étude de faisabilité, à faire au préalable, il faut compter entre 3 000 et 5 000 €. Par contre, vous devez prévoir entre4 000 et 6 000 € / m² TTC si votre projet de surélévation comprend  étude de faisabilité, rachat des parties communes et coût des travaux. D’autres dépenses liées à la faisabilité du projet peuvent se rajouter au montant total (consolidation des murs porteurs, reprise en sous-œuvre des fondations…) : il est donc important de les prendre en considération dans l’étude de votre projet.

Les démarches administratives liées à la surélévation d’un immeuble

Pour réaliser une surélévation d’immeuble, plusieurs étapes sont nécessaires. Vous devez commencer par une étude de la faisabilité technique et urbanistique du projet. Pour ce faire, vous devez consulter le plan local d’urbanisme, faire valider le projet par un architecte des bâtiments de France (si l’immeuble se situe dans un secteur protégé), étudier le sous-sol et des fondations… Le recours à un architecte ou à un promoteur peut grandement vous faciliter la tâche.

Il vous faut ensuite obtenir l’accord de la copropriété. En effet,  1.            la décision de surélever doit être votée favorablement par 2/3 des copropriétaires dans le cadre d’une Assemblée Générale, sauf si l’immeuble se situe dans une zone de Droit de Préemption Urbain (DPU). Dans ce dernier cas, la décision devra être prise à la majorité simple des copropriétaires (50 % + 1 des tantièmes).

Vous devez ensuite faire une demande de permis de construire surélévation auprès de la mairie de la commune concernée, sans laquelle vous ne pourrez entreprendre les travaux.