10 points pour construire un bâtiment collectif

 construire un bâtiment collectif

Pour se lancer dans un projet de construction de bâtiment, il faut avant tout passer par une phase d’étude. La phase de réalisation vient ensuite. Ces deux grandes phases comprennent chacune des étapes cruciales à ne pas négliger. Elles représentent la garantie d’une édification en bonne et due forme.

1- Premières études

Le premier point est la consultation d’un architecte. Son rôle est majeur tout le long du projet. Il prend en compte vos désirs, vos besoins et la fonctionnalité du bâtiment pour faire les premières études de faisabilité. Cela donne lieu à une première esquisse qui va servir de base de travail et permet une visualisation globale de la construction en elle-même. Ainsi, l’étude des esquisses permet d’estimer une valeur des coûts. Cette étude préliminaire permet à l’architecte de trouver les différentes options pouvant correspondre au projet envisagé par le client.

2- Études avant-projet

En second point vient l’élaboration des études avant-projet (AVP). Celles-ci sont nécessaires afin de fournir un dossier en pièces écrites et graphiques du projet.

3- L’AVPS (Avant-projet sommaire)

C’est une étude sommaire qui permet de recueillir les différentes caractéristiques du projet. C’est une description quantitative et qualitative des options à retenir. Entre autres, elle permet de préciser les compositions de l’ouvrage en plan et en volume. Elle établit les aspects extérieurs et le volume de l’intérieur. L’AVPS va permettre d’avoir un aperçu des arrangements techniques envisageables et de préciser le calendrier de réalisation du projet, c’est-à-dire donner la durée nécessaire aux travaux. Elle donne alors une estimation provisoire du coût et du surcoût que pourra engendrer le projet.

4- L’APD (Avant-projet définitif)

C’est une mise au point de l’étude AVPS, les options retenues par le client y sont présentées avec plus de précisions et seront accompagnées d’une justificative. Elle comporte le devis estimatif détaillé et précis. Ce dossier sera fourni par l’architecte ou l’ingénieur responsable du projet. Il détaille les différentes investigations, telles que les études géotechniques, le levé topographique, les études hydrauliques et acoustiques, etc. L’analyse et le bilan exact des caractéristiques du projet seront directement présentés dans ce dossier ainsi que le planning, les matériaux, la main-d’œuvre et le budget.

5- Permis de construire

Les études avant-projet fournissent les dossiers techniques nécessaires à l’obtention du permis de construire, permis qui est primordial pour la réalisation du projet. Lors de la construction d’un bâtiment, il existe plusieurs règles d’urbanisme et de construction à respecter. Ces règles visent à garantir le niveau de qualité des bâtiments, notamment sur la sécurité, l’économie d’énergie, la performance thermique et acoustique, l’hygiène et l’accessibilité (personnes âgées et handicapées). Édictées par le code de la construction et de l’habitation (CCH), elles sont obligatoirement à appliquer et, dans ce cadre, il faut établir un niveau minimum de qualité de bâtiment. Le chef d’ouvrage lors de sa signature de demande du permis s’engage à les respecter. Des dispositifs sont pris tout au long de la construction par les autorités engagées afin de vérifier le respect des normes.

6- Étude d’exécution

Toujours dans la phase d’étude, on passe à l’étude d’exécution. Elle est principalement axée sur la planification de la confection des ouvrages. Elle détaille ainsi la structuration des échelles, des plans de structures, du ferraillage, les plans de structures métalliques, les plans fondations, les profils des infrastructures… Bref, elle comprend l’ensemble des représentations graphiques inéluctables à une bonne conception de l’ouvrage. Elle englobe aussi la rédaction des notes de calcul et des notes méthodologiques, les études des phasages, de l’hydrologie et des plans réseau. De même, cette étude prévoit le dimensionnement des talus, la mise à jour des caractéristiques et la vérification des calculs de stabilité. L’étude d’exécution permet donc l’achèvement technique du projet.

7- Appel d’offres

Pour pouvoir trouver des entreprises spécialisées dans la construction, il faut établir un dossier d’appel d’offres. Ce dernier fournira les caractéristiques techniques et administratives de chaque partie du projet et aussi le budget respectif sur chaque intervention.

8- Le Chantier

Après la phase d’études, vient le temps où les ingénieurs et les ouvriers vont sur le chantier. Le chantier présente des étapes préparatoires : le dégagement et la sécurisation du terrain, la mise en place des branchements, l’implantation des ouvrages et la préparation des lieux d’emprunt, des dépôts et de stockage.

Le travail global sur un chantier se présente ainsi : le terrassement se traduit par l’abolition de toute infrastructure existante, suivi par la réalisation des fondations et la construction de l’ouvrage.

9- Directions des travaux

Pour que les travaux avancent correctement, il est nécessaire de faire des vérifications sur le planning d’exécution et la préparation des travaux. Si un changement est nécessaire, l’élaboration des propositions des dossiers d’exécutions est capitale pour la suite du projet. En effet, afin de garantir la conformité des travaux aux règles de construction, il est important de faire des feed-back. La rédaction des comptes rendus et les rapports sur l’état d’avancement des travaux, et des réunions prennent part à la détection d’éventuels problèmes. Dans ce même but, le contrôle et la surveillance des topographies des travaux, des techniques d’exécution et des implantations sur terrain sont essentiels pour pouvoir matérialiser le projet dans les règles de l’art.

10- Remise des travaux

Le travail des ingénieurs enfin terminé, la remise des travaux suivie d’une visite est une étape cruciale à ne pas négliger. Après la construction de l’ouvrage, le maître d’œuvre doit transmettre à son client les Dossiers d’ouvrages exécutés ou DOE. Ces dossiers doivent être précis. Le DOE servira de référence au maître de l’ouvrage. En effet, il rassemble les renseignements à propos du bâtiment fraîchement construit. En tant que maître d’ouvrage, vous devez vérifier si tous les travaux ont été achevés en bonne et due forme. Vous devez également vous assurer si les consignes du contrat sont suivies à la lettre. Puis, établissez le procès-verbal de réception et le décompte définitif. Si vous n’êtes pas satisfait, n’hésitez pas à faire une expertise des défauts.

 construire un bâtiment collectif