La surélévation pour augmenter l’espace habitable de sa maison

La surélévation pour augmenter l’espace habitable de sa maison

Votre maison devient trop petite pour accueillir toute la famille ? Il n’est pas toujours évident de l’étendre ou de déménager. De plus, en ville, lorsque le terrain est réduit, impossible de créer une nouvelle pièce à vivre. Face à ces contraintes, la surélévation représente une excellente alternative.  Cependant, avant de concrétiser ce type de projet, vous devez tenir de tous les paramètres qui y sont liés.

La surélévation, un chantier rigoureux

 

La surélévation d’une maison est une opération délicate qui peut présenter beaucoup de risques. La surélévation consiste à ajouter à l’habitation existante une charge supplémentaire, ce procédé augmentant le poids de la structure. Un projet de ce type nécessite toujours l’intervention d’un bureau d’études pour vérifier la capacité de la structure existante à supporter la nouvelle charge.

Les démarches administratives liées à la surélévation

 

Avant de commencer les travaux, vous devez entreprendre des démarches préalables. Tout d’abord, assurez-vous d’y être autorisé. Les plans locaux d’urbanisme (PLU) fixent une hauteur maximale des constructions, par quartier ou pour la ville entière.

Ensuite, il faut vérifier que la construction soit conforme. Deux études doivent être menées pour vérifier que votre construction va pouvoir supporter la surélévation à savoir l’étude des fondations et l’étude des murs porteurs. L’étude des fondations, permet de vérifier la qualité des matériaux utilisés dans les murs et les fondations. Par contre, l’étude des murs porteurs consiste à vérifier la résistance et la qualité des matériaux utilisés dans ces murs.

Une fois que ces deux études soient validées, vous pourrez déposer votre permis de construire. Dans certaines communes, ce type de projet requiert l’obtention d’un permis de démolir.

Surélévation de maison : la réglementation à prendre en compte

Avant de procéder aux démarches administratives qui vous permettront d’obtenir un permis de construire, vous devez donc vous adresser à la mairie ou à la DDE pour obtenir le Plan Local d’Urbanisme et vous assurer que votre projet entre dans ces prescriptions. Elles concernent en particulier l’aspect de façade, la hauteur du bâtiment, le vis-à-vis, la forme de la toiture, l’alignement des façades (dans le cas d’une surélévation qui déborderait de la maison existant) et le gabarit (ligne entre le sol et le point le plus élevé de la maison).

Dans l’hypothèse où votre maison est située dans le périmètre d’un monument historique, l’avis d’un architecte des Bâtiment de France s’avère indispensable. De plus, il faut savoir que le recours à un architecte est obligatoire pour les bâtiments d’une surface supérieure à 170 m2 (surface totale de la maison).

En cas de doute, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de la mairie. Vous y trouverez toutes les renseignements dont vous pourrez avoir besoin en ce qui concerne la surélévation de maison. Ainsi, vous ne risquez pas de commettre des infractions pouvant mener au refus de votre demande de permis de surélévation de maison.