Extension de maison : les choses à savoir avant de se lancer

Extension de maison : les choses à savoir avant de se lancer

Plus les années passe et plus vous vous sentez à l’étroit dans votre maison ? Optez pour l’extension de maison. Surélévation de toiture, aménagement de combles ou création d’une pièce supplémentaire de plain-pied, les solutions qui peuvent répondre à vos besoins sont nombreuses. Pour en apprendre davantage sur les différents types d’extension, vous pouvez voir sur cette page agrandissement de maison. Toutefois, avant de vous lancer, vous devez connaître toutes les réglementations qui se rapportent à ce type de projet. Construire.fr vous énumère ci-après les choses à savoir avant de vous lancer.

Faut-il un permis de construire pour une extension de maison ?

Dans le cadre d’une construction neuve, le permis de construire est requis lorsque la surface créée après travaux d’extension dépasse les 170 m² ou lorsque les travaux ajoutent 20 m² de surface au sol. Lorsqu’il s’agit de réaliser des travaux d’extension sur de l’ancien, le permis de construire est obligatoire lorsque les travaux entrainent la création d’une surface de plancher supérieur à 20m². Il est également interdit de réaliser des travaux sur un immeuble ou une simple partie d’immeuble inscrit comme monument historique sans permis de construire. Par ailleurs, cette formalité est requise pour les travaux qui a pour objectif de modifier la structure ou la façade d’un bâtiment quand ils s’accompagnent d’un changement de destination.

Extension de maison : Quand la déclaration de travaux est-il nécessaire ?

Pour un projet d’extension de maison sur une construction neuve, la déclaration préalable de travaux sert de support de base pour la municipalité afin de vérifier que la future construction correspond aux règles en vigueur. Elle est requise pour les constructions qui créent une surface au sol allant au-delà des 5 m², mais inférieure ou égale à 20 m². Elle est aussi nécessaire pour les constructions dont la hauteur est en-dessus de 12 m et dont la surface de plancher est inférieure à 5 m². Il faut également une déclaration de travaux pour les murs dont la hauteur est supérieure à 2 m. Enfin, cette déclaration est indispensable pour les châssis et serres dont la hauteur est comprise entre 1,80 et 4 m et dont la surface au sol ne dépasse pas 2 000 m².

Pour les travaux d’extension sur de l’ancien, la déclaration préalable est indispensable pour les travaux qui modifient l’aspect extérieur d’un bâtiment. Elle est aussi nécessaire pour les travaux à l’intérieur des immeubles dans les secteurs sauvegardés sans modification de la structure et du volume existants. Enfin, la déclaration de travaux est obligatoire pour les travaux d’extension qui entrainent la création d’une surface de plancher supérieure à 5 m² et inférieure à 20 m².

Faut-il faire appel à un architecte pour une extension de maison ?

Pour une extension de maison, il est obligatoire de faire appel aux services d’un architecte si après travaux la surface totale de votre maison est supérieure à 150 m². Il en est de même si vous habitez dans un bâtiment classé ou sur une zone de protection du patrimoine architectural. construire.fr est un allié de taille pour la réalisation de vos projets. Professionnel et spécialiste de l’agrandissement de maison, cette entreprise vous offre la garantie d’un résultat optimal. Si vous n’êtes concerné par aucune de ces règles, vous pouvez vous passer des services d’un architecte. Cependant, ce professionnel peut vous être d’une aide précieuse dans le cadre de la réalisation de votre projet d’extension. En effet, il peut user de son savoir-faire et de son expérience afin de vous aider à optimiser l’espace et ainsi répondre au mieux à vos besoins.