Réaliser une isolation d’extension de maison ?

Réaliser une isolation d’extension de maison ?

 isolation d’extension de maison

Une extension de maison est surtout destinée à combler un manque de place. Vous devez assurer son isolation pour profiter au maximum de ce nouvel espace. Faire des travaux d’isolation permet notamment de limiter les déperditions énergétiques dans votre construction. Ces pertes d’énergies rendent votre maison inconfortable et font gonfler votre facture d’électricité. Voici tout ce que vous devez savoir pour bien isoler votre extension de maison.

C’est quoi une isolation ?

L’isolation est une technique utilisée pour éviter les gaspillages énergétiques. Cette méthode renforce les capacités isolantes des parois d’un bâtiment de façon thermique ou phonique. Elle a l’avantage d’optimiser la ventilation et d’améliorer l’étanchéité à l’air de la construction. Avant de choisir l’isolation pour une extension de maison, faire une expertise thermique est généralement conseillé. Cette dernière permet de mettre en évidence les améliorations de performances à apporter. Les travaux d’isolation pourront se concentrer notamment sur le haut de l’habitation, les murs et les ouvertures (fenêtres et portes).

Les différentes techniques d’isolation

L’objectif premier de l’isolation est de réduire la consommation énergétique tout en offrant un confort thermique à ses occupants. Les méthodes d’isolation sont nombreuses. Vous pouvez distinguer :

Cette technique est la plus utilisée en matière d’isolation. La pose de l’isolant s’effectue par lame d’air, par doublage collé ou sous ossature métallique sur la face intérieure des murs de votre construction. Cette méthode possède plusieurs avantages : coût de réalisation abordable, facilité de pose (sans recours à un professionnel), performances rapidement perceptibles… Cependant, des inconvénients peuvent être constatés, notamment la perméabilité de l’isolation à l’eau et l’apparition de ponts thermiques.

L’isolation par l’extérieur est surtout conseillée au niveau de votre toit, vos combles ou vos murs. Avec cette technique, la pose de l’isolant s’effectue sur l’ensemble des façades extérieures de votre bâtisse. Ce type d’isolation se distingue par sa facilité de pose, l’absence de problèmes de pont thermique et son imperméabilité à l’eau. Toutefois, les travaux à réaliser nécessitent un investissement conséquent. 

Ce type d’isolation constitue une bonne solution pour isoler les extensions ou les surélévations de maison. Cette méthode consiste à isoler un mur dans son épaisseur. La construction et l’isolation sont faites à partir d’un seul matériau, notamment des panneaux en béton cellulaire ou des briques monomurs en terre cuite. Ces derniers sont également appelés briques multi alvéolaires. L’isolation thermique intégrée vous permet de faire des économies sur le coût de votre main-d’œuvre. De plus, elle limite l’apparition des ponts thermiques et votre isolation bénéficie d’une grande durée de vie.

Les différents types de matériaux isolants

Les matériaux isolants sont conçus pour offrir un bon confort thermique et acoustique à tous types de bâtiment. Ils assurent la régulation de la température à l’intérieur d’une extension et minimisent la consommation d’énergies de la construction. Différents types de matériaux isolants sont proposés sur le marché, à savoir :

Ce type de matériau est fabriqué à partir de produits naturels, tels que le sable et le verre recyclé. La laine de verre est non hydrophile puisqu’elle n’absorbe pas l’eau. De par ses composants, elle est un excellent isolant sonore et possède une bonne résistance au feu. Sa durée de vie peut atteindre plusieurs dizaines d’années.

La laine de roche peut être utilisée pour isoler un mur, une toiture, un sol et des cloisons. Elle est fabriquée à partir d’un matériau appelé basalte, issu de l’activité volcanique. Ce type de matériau est capable de réduire les nuisances sonores. La laine de roche est aussi incombustible. Cette propriété lui permet d’offrir une excellente protection contre le feu à votre construction. 

La laine de chanvre est un matériau isolant fabriqué à partir de fibres naturelles. Celle-ci propose de bonnes performances en matière d’isolation thermique et acoustique. Vous pouvez la trouver sur le marché sous forme de rouleaux, de panneaux semi-rigides ou encore en vrac. Ce matériau peut être utilisé pour l’isolation de murs, de toits et de planchers. Il est toutefois sensible au feu, ce qui peut entraîner certains désagréments.

La laine de lin est un matériau isolant constitué par les fibres non utilisées de l’industrie textile. Elle a subi un traitement fongicide et pesticide. Ce type d’isolant est vendu sous forme de panneaux ou de rouleaux. Il peut servir pour l’isolation des combles, cloisons, plafonds, murs et planchers.

Ce type de matériau est fabriqué à partir de papiers recyclés ou de boues de papetière. Il est utilisé aussi bien pour l’isolation thermique que pour l’isolation acoustique et fait l’objet d’un traitement au sel de bore. Cela lui permet d’offrir une excellente résistance au feu. C’est également un bon répulsif anti-termites, anti-insectes et anti-rongeurs. 

Isolation d’extension selon le type de matériaux

En fonction du matériau de construction de l’extension, il est important de choisir une isolation adéquate. Le but est de permettre de réelles économies en matière d’énergie tout en optimisant le confort de la construction.

Choisir le bois comme matériau de construction pour votre extension est une excellente idée. Le bois possède de nombreux avantages en matière d’isolation. Il est naturellement isolant, ce qui lui permet de limiter les nuisances sonores tout en conservant la chaleur et la fraîcheur. Vous pouvez optimiser les performances isolantes du bois en choisissant soigneusement vos matériaux isolants. Cela vous permet de réaliser une réelle économie d’énergie. Les matériaux en question devront toutefois proposer une performance thermique et acoustique optimale. Pour une extension en bois, l’isolation par l’intérieur est la technique la plus courante, mais peut être complétée par une isolation par l’extérieur.

Le parpaing possède une surface régulière. Cette particularité fait que l’isolation par l’intérieur est préconisée pour toutes extensions en parpaing. Cette opération consiste à apposer un isolant avec un contre plâtre directement sur le mur, sans la nécessité d’installer une ossature. Cette technique offre une bonne isolation thermique et phonique. Toutefois, vous pouvez envisager une isolation par l’extérieur. Vous pouvez ainsi songer à la pose d’un bardage PVC rapporté sur isolant. Une autre alternative consiste à installer une vêture sur une structure porteuse. La vêture sera constituée de plusieurs éléments préfabriqués et composés d’un panneau isolant revêtu d’un parement.

 isolation d’extension de maison