Comment isoler une extension de maison ?

Comment isoler une extension de maison ?

Une extension de maison est surtout prévue pour combler le manque de place. Il est important de bien l’isoler pour pouvoir profiter de cette nouvelle espace nouvellement crée. Faire des travaux d’isolations est important pour limiter la perte d’énergie de la maison. En effet, une habitation mal isoler n’est pas confortable et fait gonfler la facture d’électricité. Voici tout ce que vous voulez savoir pour bien isoler votre extension de maison.

C’est quoi une isolation ?

L’isolation est une technique conçue pour lutter contre le gaspillage d’énergie. Cette méthode renforce les parois d’un bâtiment soit de façon thermique ou phonique. Ce procéder à l’avantage d’optimiser la ventilation et améliore l’étanchéité à l’air de l’habitation. Avant de choisir l’isolation pour votre extension, il est conseillé de faire une expertise thermique. Cette dernière a pour but de mettre en évidence les améliorations des performances a apporté. Il est important d’accentué les travaux d’isolation sur le haut de l’habitation, les murs et les ouvertures comme les fenêtres et les portes.

Les différentes techniques d’isolation

L’objectif premier de l’isolation est de réduire la consommation énergétique tout en offrant un confort thermique à ses occupants. Les méthodes d’isolation sont nombreuses, notamment :

• L’isolation par l’intérieur

Celui-ci est la plus utilisés en matière d’isolation. Sa pose se fait entre le mur extérieur et l’intérieur de la maison. Les avantages de celui-ci sont nombreux notamment son coût moins élevé et sa pose qui ne nécessite pas forcément un professionnel. En outre, son action se fait ressentir rapidement en chauffant rapidement l’habitation. Cependant, des inconvénients sont à constater comme sa perméabilité à l’eau et son problème de pont thermique.

• L’isolation par l’extérieure

La pose de l’isolant dans cette technique se trouve à l’extérieur de la bâtisse. Les avantages dans ce type de d’isolation sont nombreux comme la facilité de pose, l’absence de problème de pont thermique et l’imperméabilité à l’eau. Toutefois, le prix de celui-ci s’avère être très couteux. Ce type d’isolation est surtout conseillée pour le toit, les combles ou encore les murs.

• L’isolation thermique intégrée

Ce type d’isolation est surtout conseillé pour les extensions ou la surélévation. La méthode consiste à isoler le mur dans son épaisseur. La construction et l’isolation sont faites à partir d’un seul matériau notamment les panneaux en béton cellulaire et les briques monomurs en terre cuite. Ce dernier est également appelé briques multi alvéolaires. Cette technique permet de faire de l’économie sur le coût de la main d’œuvre. Les avantages de celui-ci sont nombreux comme la limitation de pont thermique et la durée de vie élevée.

Les différents types de matériaux isolant

Le matériau isolant est surtout choisi pour offrir un bon confort thermique et acoustique. L’isolation thermique est essentielle dans la régulation de la température à l’intérieur d’une extension. Ceci a pour but de minimiser la consommation d’énergie. Différents types de matériaux isolants sont à disponible sur le marché, comme :

• La laine de verre

Ce type de matériaux est fabriqué à partir de produit naturel tel que le sable et le verre recyclé. Elle est non hydrophile ce qui veut dire qu’elle n’absorbe pas l’eau. De par ses composants, la laine de verre est un excellent absorbeur de bruit et en cas d’incendie elle n’alimente pas le feu. Ce matériau a une durée de vie de plusieurs dizaine d’année. La durée de vie dépend notamment des conditions extérieures.

• La laine de roche

Celui-ci peut être utilisé pour isoler le mur, la toiture, le sol et les cloisons. Il est fabriqué à partir d’un matériau issu de l’activité volcanique appelé basalte. Ce type de matériau permet de réduire les nuisances sonores. Il assure également la protection de l’habitation contre le feu. En effet, la laine de roche est incombustible et ne propage pas la flamme.

• La laine de chanvre

La laine de chanvre est un matériau isolant fabriqué à partir de fibre naturelles. Celui-ci offre une performance en matière d’isolation thermique et acoustique. La laine de chanvre est commercialisé sous forme de rouleaux, de panneaux semi-rigides ou encore en vrac. Il peut s’utiliser pour l’isolation des murs, des toits ainsi que des planchers. L’inconvénient de ce type d’isolant est qu’il est sensible au feu.

• La laine de lin

La laine de lin est un matériau isolant à fibres non utilisées de l’industrie textile. Celui-ci a subi un traitement fongicide et pesticide. La laine de lin permet de réaliser l’isolation thermique et l’isolation phonique des bâtiments. Il est vendu sous forme de panneaux ou de rouleaux. Il peut s’utiliser pour isoler les combles, les cloisons ou encore le plafond. En outre, la laine de lin est idéale pour isoler les murs et les planchers.

• La ouate de cellulose

Ce type de matériau est fabriqué à partir de papier recyclé ou de boue papetière. Celui-ci a reçu un traitement dans le but de le rendre ininflammables et résistant à la vermine. Il s’utilise tant pour l’isolation thermique qu’acoustique.

Isolation d’extension selon le type de matériaux

Selon le matériau de construction de l’extension, il est important de choisir l’isolation adéquate pour faire de l’économie en matière d’énergie. Celui-ci a aussi comme objectif d’offrir un confort maximum.

• Isolation d’une extension en bois

Choisir le bois comme matériaux de construction pour votre extension est sans doute la meilleure des idées. Le bois a de nombreux avantages en matière d’isolation. Il est naturellement isolant contre le bruit et conserve aussi bien la chaleur que la fraîcheur. Une réelle économie d’énergie peut se faire au niveau du choix des matériaux isolants. Ce dernier doit avoir une performance thermique maximale. Pour une extension en bois, l’isolation intérieur est la plus courante. Toutefois, l’isolation extérieure peut être un complément à celui-ci.

• Isolation d’une extension en parpaing

De par sa surface régulière, l’isolation le mieux conseillé pour le parpaing est l’isolation par l’intérieur. Pour ce faire, un isolant avec un contre plâtre est posés directement sur le mur sans la nécessité d’une ossature. Cette technique offre également une bonne isolation phonique. Toutefois, il est possible d’envisager une isolation par l’extérieur. Vous aurez le choix entre le bardage PVC rapporté sur isolant ou encore la vêture.