Comment chauffer une extension de maison ?

Comment chauffer une extension de maison ?

Vous avez décidé de réaliser une extension de maison et vous n’avez aucune idée du moyen le plus efficace pour le chauffer ? Voici quelques solutions thermiques qui pourront vous aider à faire le bon choix.

Installation d’un poêle à bois

Solution « à l’ancienne », le poêle à bois est de retour en force. Il est vrai qu’en quelques années les performances ont été considérablement améliorées. Tous les fabricants proposent désormais des modèles de toutes tailles et même des compacts, parfaits pour les petits espaces.

Facile à installer, un poêle ne nécessite pas de travaux lourds et peut même être emporté en cas de déménagement. Pour ceux qui apprécient son aspect pratique mais pas son esthétique, les fabricants ont mis au point des poêles « déguisés » en cheminées (avec un habillage). À l’instar d’une cheminée, un poêle nécessite un système d’évacuation des fumées. C’est donc lors de la conception de votre extension qu’il vous faudra décider de l’emplacement à lui réserver. Adossé à une cloison, l’appareil a un encombrement limité, mais attention : le conduit, qui participe à la diffusion de la chaleur, ne peut être dissimulé dans un coffrage. Si vous n’êtes pas attiré par l’esthétique « tuyau de poêle », choisissez un modèle pouvant être raccordé par l’arrière à une évacuation à travers la cloison, sans conduit apparent.

Miser sur un plancher chauffant

L’installation d’un plancher chauffant représente aussi une excellente option pour chauffer efficacement une extension de maison. Si à l’origine cette solution avait mauvaise presse notamment plus de tuyauteries entartrées, des jambes lourdes, plus de températures fantaisistes … aujourd’hui, les planchers chauffants présentent moins de défauts.

Prolonger le circuit existant

Que vous choisissiez d’ajouter un étage ou de grignoter de la place dans votre jardin, il vous faut installer un système de chauffage dans ce nouvel espace ! Pour cela, il existe deux solutions : soit étendre le circuit existant, soit opter pour un chauffage complémentaire.

La première option consiste à utiliser le même système de chauffage que pour le reste de la maison, en se raccordant au circuit existant. Il faut pour cela que votre chauffage soit central, par exemple si vous utilisez une chaudière. Pour ce faire, vous devez rajouter des radiateurs dans la nouvelle pièce et procéder à un rééquilibrage de l’installation, afin que toutes les surfaces soient chauffées uniformément.

Bien sûr, il faut confier ce travail à un professionnel, car il s’agit d’une manipulation lourde qui nécessite une bonne maîtrise de la plomberie.

Installer un système complémentaire

L’autre possibilité est d’installer un nouveau système, uniquement pour la nouvelle pièce. Cela peut être, par exemple, un plancher, un plafond, ou un mur chauffant, si vous ne souhaitez pas que cela prenne de la place. Vous pouvez aussi installer un poêle à granulés ou un radiateur électrique d’appoint.

Ce choix dépend bien sûr de votre budget, de la superficie de la pièce, de l’esthétique du système de chauffage, de votre style de vie, et surtout de ce que vous comptez faire de cette nouvelle surface.

Cependant, quel que soit le type de chauffage que vous choisissez, les détails doivent être mentionnés dans les documents que vous avez déposés pour demander une autorisation de rehaussement toiture.