Comment faire un agrandissement de maison ?

Comment faire un agrandissement de maison ?

L’agrandissement d’une maison répond à un problème bien défini qu’est le manque de place. Que vous soyez propriétaire ou acheteur potentiel, que vous vivez en ville ou à la campagne un projet d’extension doit se faire avec une étude préalable. L’état du terrain ainsi que les règles d’urbanisme doivent être parfaitement maitrisé afin de ne pas compromettre le projet. Ci-dessous un début de réponse à la question que vous pouvez poser si vous voulez augmenter la surface à vivre de votre maison.

Pourquoi agrandir sa maison ?

Le déménagement parait être la solution idéale et pourtant celui-ci a un coût. En outre, beaucoup de stress en résulte notamment le recherche de nouveau logement ou la mise en vente de votre bien. Faire un agrandissement est la solution qui s’impose pour améliorer son confort au quotidien. Ainsi, vous pouvez continuer à vivre dans la maison où vous avez construit des souvenirs. Peu importe le type ou la nature de votre propriété, les différentes méthodes d’extension offrent des solutions adaptées pour optimiser l’augmentation de votre surface habitable.

Qu’est-ce que c’est qu’un agrandissement de maison ?

Un agrandissement ou extension est une structure ajoutée à une bâtisse déjà existant. La nouvelle construction peut rompre ou adopter le style de celui-ci. Sa réalisation doit répondre aux besoins et envies des occupants. Cependant, les travaux d’augmentation des m² de l’habitation doit être étudié avec sérieux. Dans les faits, les contraintes sont nombreux, notamment l’emprise au sol, la nature du terrain et les règles d’urbanismes. Le tout est de faire appel à un professionnel pour que celui-ci recherche des solutions pour que ces contraintes deviennent des forces.

Pourquoi faire appel à un professionnel ?

Faire appel à un professionnel est de se donner la certitude de voir son projet d’agrandissement se concrétiser. La loi, impose d’engager un architecte si la surface totale de votre habitation dépasse les 150m² après l’achèvement des travaux. Cependant, faire appel à celui-ci même si vous ne remplissez pas cette condition est un véritable atout. Il apportera son savoir-faire pour optimiser l’espace que vous voulez créer. Après la constations des contraints, celui-ci pourra proposer plusieurs solution afin d’assurer la faisabilité du projet. Le professionnel pourra également faire des esquisses d’après vos désirs pour que vous puissiez vous projeter.

Quels sont les démarches à suivre ?

Avant de procéder à un quelconque changement au niveau de votre maison, il est conseillé de prendre connaissance des règles d’urbanisme en vigueur à la mairie. Celui-ci peut imposer des restrictions au niveau de son emprise au sol, sa hauteur ainsi que de son volume. Selon l’ampleur des travaux que vous allez effectuer, vous aurez a faire soit une déclaration préalable soit un permis construire. Toutefois, vous n’avez pas d’obligation si vous n’envisagez pas d’apporter une modification à l’aspect extérieure de votre maison. Vous aurez besoin d’un permis de construire si les travaux augmentent la surface totale de l’habitation extension comprise. Une déclaration préalable est nécessaire si l’emprise au sol crée est inférieur à 20m².

Quels sont les différents types d’extension ?

La chasse au m² habitable se fait sur tous les fronts. Peu importe le type et la nature de votre maison, il y a toujours des possibilités à faire des travaux d’extension, notamment :

• Extension latérale :

Celui-ci est la plus conseillée si vous disposer d’un terrain suffisamment important pour accueillir la construction. De plain-pied ou avec étage, les possibilités avec ce type d’extension son nombreuse. Des modifications sur les murs afin de créer des ouvertures est alors à envisager. En effet, il faut que la communication entre l’ancien et la nouvelle construction soit assurée. Une consultation préalable du Plan Local d’Urbanisme est impérative pour s’assurer des marges de liberté accordée au style architecturale de l’extension.

• Extension par surélévation :

Ce type d’agrandissement est le plus souvent vu en ville. Le procéder consiste à ajouter un étage voire plus à une construction déjà existante. Les difficultés au niveau de l’exécution des travaux et de stockage des matériaux impliquent un coût assez élevé. Beaucoup de contrainte sont à étudier en amont notamment la vérification de la solidité de la fondation de la bâtisse existante. Un renforcement est alors nécessaire si on constate une fragilité au niveau de celle-ci. L’ossature en bois est le plus utilisé dans la réalisation d’une extension par surélévation car c’est le matériau le plus léger.

• Extension par excavation

Le gain de volume se fait par creusage au niveau de la fondation de la maison. Ceci afin de rendre habitable un sous-sol ou une cave. Cette technique rare ne se fait pas sur toutes les habitations car elle nécessite des configurations précises. Les sous-sols semi-enterrés sont les plus aptes à la transformation car leur disposition facilite la création d’une source de lumière. Toutefois, il faut prendre des précautions lors de l’exécution des travaux pour éviter de fragiliser la fondation de la maison.

• Extension par une annexe :

Ce type d’extension est surtout préconisé à la campagne ou si le terrain est suffisamment grand pour l’accueillir. Ici, vu que l’annexe n’est pas rattacher à la maison principale, de grandes possibilités au niveau de la construction sont constatées. De ce fait, l’architecture de la nouvelle bâtisse n’est pas obligée d’être en accord avec la maison existante. Ce type d’extension indépendante de la maison implique des contraintes au niveau de l’usage. De par sa position, cette espace nouvellement créer ne pourra pas être aménagé en cuisine ou en salle de bain. Il surtout conseillé pour les chambres d’ami, un bureau, ou un lieu de loisir.

• Extension par aménagement des combles

Cette technique demande la présence d’espace exploitable sous le toit. L’aménagement du comble pour la rendre habitable ne nécessite pas le déménagement des occupants pendant la durée des travaux. C’est la solution plus facile à mettre en œuvre car son exécution ne demande pas souvent de gros travaux ce qui peut revenir moins cher. Le procéder consistera à bien isoler la surface crée et à apporter suffisamment de lumière pour que celle-ci soit plus confortable.

 

Combien coûte les travaux d’agrandissement d’une maison ?

Le coût d’une extension dépend du matériau choisi mais aussi du type d’agrandissement. L’estimation de prix peut varier entre 900euros à 2500euros par m². C’est en fonction de votre budget et du confort désiré que vous devez faire le choix entre les différents types d’extension.