Le prix d’un permis de construire d’une surface de plancher ?

Le prix d’un permis de construire d’une surface de plancher ?

un permis de construire d’une surface de plancher

Le permis de construire d’une surface de plancher est obligatoire pour les travaux qui nécessitent la création d’une surface habitable de plus de 40 m². Si la surface est inférieure à cette limite, il suffit de faire une déclaration préalable de travaux. Comme toute démarche administrative, la demande va générer quelques frais directs et indirects. Les frais les plus courants dans la demande de permis de construire d’une surface de plancher restent les honoraires de l’architecte en charge des travaux si tel est le cas.

Les honoraires d’un architecte dans la demande d’un permis de construire

 

Faire appel à un architecte est obligatoire pour les travaux générant la création d’une surface habitable de plus de 150 m². Que le projet concerne une construction, un aménagement ou un agrandissement, cette démarche est obligatoire. Les honoraires de l’architecte dépendent de quelques éléments essentiels, comme :

     l’ampleur de votre projet (élévation d’étages, surélévation, construction, extension par les côtés, création de garage, création de piscines) ;

     l’état du bâtiment à construction ;

     l’implantation de votre propriété ;

     le confort de la maison ;

     l’étude du projet ;

     les prestations de l’architecte ;

     la notoriété de l’architecte ;

     etc.

Le tarif d’un architecte est estimé entre 15 % à 20 % de vos dépenses sur les travaux. Ceci pour l’ensemble du projet, de l’obtention du permis de construire, en passant par la conception des plans et la consultation des entreprises jusqu’à la réalisation des travaux. Vous devez également compter 8 % de vos dépenses pour la conception du projet, le plan, l’étude et l’obtention du permis. L’assurance construction peut également avoir un impact conséquent sur le budget. Elle vous permet d’être couvert en cas de dommages-ouvrages.

Les taxes locales dans le coût du permis de construire

 

Tout propriétaire d’un bien immobilier doit payer des taxes. La plupart d’entre elles sont locales (taxes locales) dont vous devez vous acquitter. En premier, il y a la taxe d’aménagement. Celle-ci est à payer après la délivrance du permis de construire. La taxe d’aménagement est valable pour l’agrandissement, la construction, l’aménagement et la réhabilitation. Ensuite, il y a la taxe foncière. Elle s’applique sur les maisons déjà existantes. Les propriétaires doivent payer cette taxe chaque année. S’il s’agit de nouvelles constructions, le propriétaire doit faire une déclaration auprès des services d’impôts. C’est une démarche devant être faite 90 jours avant le début des travaux. Le coût de la taxe foncière est fixé avec le taux d’imposition établi par les collectivités de votre commune, le coefficient de revalorisation annuelle et puis la valeur locative cadastrale. Enfin, il y a la taxe d’habitation. Cette dernière est applicable sur les appartements, les maisons, les résidences, les immeubles et les dépendances de la maison. Plus la maison est confortable et grande, plus cette taxe sera élevée.

un permis de construire d’une surface de plancher