Construction d’une maison bioclimatique : ce qu’il faut savoir pour réussir

Construction d’une maison bioclimatique : ce qu’il faut savoir pour réussir

Construction d’une maison bioclimatique

La construction d’une maison bioclimatique requiert des connaissances techniques spécifiques, car elle doit être de haute qualité pour atteindre les objectifs fixés. Différents éléments sont à considérer, comme l’orientation du bien à édifier et les matériaux à utiliser. Sachez que ce type de projet présente des avantages énergétiques considérables.

Bien choisir l’orientation de sa maison

Souhaitant construire une maison bioclimatique, vous devez connaître différentes règles et techniques. Ainsi, il faut bien choisir l’orientation de l’édifice. Vous devez faire en sorte que la façade sud soit la plus ensoleillée possible. Durant la saison estivale, celles ouest et est recevront presque en permanence la lumière solaire.

La recherche de la bonne orientation aura des répercussions sur la répartition des pièces constituant l’immeuble. Vous pouvez entre autres implanter les pièces à vivre collectives au sud, comme la salle à manger, le salon et la cuisine. C’est donc au nord que vous allez installer la salle de bains, la buanderie et les WC, tandis que les chambres à l’ouest ou à l’est.

Aussi, pensez à bien chauffer votre maison en hiver. Pour cela, vous pouvez faire construire une véranda du côté sud. Dans cette partie, mettez en place une circulation d’air optimisant le chauffage de votre habitat durant la saison froide. Cependant, pensez au confort de l’intérieur pendant l’été en prévoyant des auvents. Ce qui vous permettra d’atténuer la chaleur apportée par le soleil.

Des professionnels de construction proposent même d’embellir vos façades d’une végétation. C’est une astuce pour renforcer l’isolation thermique. Au sud, vous pouvez par exemple laisser pousser le long des murs des feuilles caduques (glycine ou vigne vierge) et, à l’est, des feuilles persistantes (par exemple du lierre). Vos murs ainsi embellis seront protégés du soleil pendant l’été et du froid durant l’hiver.

Utiliser des matériaux écologiques

L’orientation n’est pas la seule règle à considérer pour construire une maison bio. Vous devez aussi penser à utiliser des matériaux naturels qui sont spécialement très performants en matière d’isolation thermique. Votre choix est large, entre autres le bois, la brique, le chanvre ou la terre.

Quant à la toiture, elle doit être parfaitement isolée afin d’optimiser le confort de l’intérieur aussi bien en hiver qu’en été. Pour cela, optez pour l’ouate de cellulose, réputée comme isolant le plus écologique.

Les ouvertures doivent être aussi mises en place de manière à optimiser l’isolation thermique de votre maison dans toutes les saisons. Il existe différentes techniques à disposition pour ce faire. Un double vitrage au niveau de fenêtres fera par exemple l’affaire. Si vous avez même assez de moyens pour y installer un triple virage, c’est encore plus efficace.

Prendre conscience des avantages énergétiques

Une maison à caractère bioclimatique présente d’importants avantages énergétiques. Elle vous aide notamment à réduire le montant de la facture mensuelle et instaurer un confort durable. Pour en profiter, voici donc quelques éléments à mettre au point.

Travailler sérieusement le chauffage

Une construction mal isolée n’est qu’une perte d’argent, car elle occasionne beaucoup d’inconvénients aux occupants. La chaleur va par exemple abondamment fuir par le toit, les fenêtres et les portes. Si vous voulez éviter cette déperdition thermique, faites en sorte que votre habitation soit la plus bioclimatique possible. L’isolation thermique ainsi mise en place vous apporte une vie plus aisée, ne serait-ce qu’avec les économies d’énergie réalisées.

Vous pouvez même optimiser cet avantage en alliant la notion d’isolation et celle de chauffage. Utilisez donc un chauffage solaire, un poêle à bois, des panneaux photovoltaïques ou une pompe à chaleur. Le dispositif à utiliser doit vous permettre de trouver le confort recherché, et cela, en toute saison.

Alimenter la maison en eau chaude

Dans une habitation bio, vous n’aurez plus besoin de vous contenter d’un cumulus pour accéder à de l’eau chaude. Cette technique de construction favorise plutôt la mise en place des solutions durables et plus économiques, comme l’utilisation des capteurs solaires pour vous ravitailler de l’eau chaude en permanence. C’est un dispositif aussi efficace en été qu’en hiver, auquel vous pouvez même brancher des appareils électroménagers.

Vous pouvez aussi récupérer l’eau de pluie pouvant être utilisée pour les WC et le lave-linge. L’installation d’un récupérateur ne s’improvise pourtant pas. Votre maison doit essentiellement disposer d’un double circuit d’eau, dont celui de la commune pour les robinets et celui du dispositif récupérant l’eau de pluie.

Utiliser les sources d’énergie naturelles

Les modes de production d’électricité écologiques constituent le summum d’une maison bioclimatique. Vous allez donc utiliser le dispositif approprié dont le choix est large. Vous pouvez entre autres opter pour l’énergie solaire, éolienne ou hydraulique.

Tous ces modes de production nécessitent pourtant une étude sérieuse, car la possibilité varie d’un endroit à un autre. Différents paramètres sont à prendre en compte, comme le coût, le lieu et la rentabilité.

Construction d’une maison bioclimatique