Projet d’aménagement de combles avec une charpente traditionnelle

un projet d’aménagement de combles

Si l’aménagement d’un comble semble être une évidence lorsque l’on veut gagner quelques mètres carrés en plus pour optimiser son espace à vivre, la mise en œuvre du projet peut se révéler être plus compliquée. Il s’agit d’un projet qui requiert une grande préparation, car les paramètres à prendre en compte sont nombreux. Une charpente traditionnelle facilite la mise en place d’un tel projet. Voici tous les points que vous devez vérifier avant d’aménager vos combles sur une charpente de type traditionnel.

Quels sont les différents types de charpentes ? Définition

Pour ce qui est de l’aménagement de combles, les techniques adoptées changent suivant la structure de la charpente existante. Généralement, 3 types sont à différencier. Il peut s’agir d’une charpente traditionnelle, à fermette ou pour toit plat.

Une charpente traditionnelle est très esthétique. Elle est parfaite si vous rêvez d’une charpente apparente. Ce type de se compose de différentes pièces en bois reliées entre elles par des boulons. C’est également une structure complexe et solide qui peut supporter de lourdes charges telles qu’un aménagement de combles. 

Une charpente à fermettes est toute aussi performante. Également appelée charpente industrielle, elle est formée par différents éléments accolés par des pièces métalliques. Avec sa capacité à pouvoir résister aux pressions (même les plus extrêmes), elle est tout indiquée si vous comptez aménager vos combles. 

Une charpente destinée pour un toit plat quant à elle est conçue en béton. Elle permet d’envisager la réalisation de diverses configurations.

Comment réaliser une charpente traditionnelle à ferme?

Le principe de la charpente traditionnelle consiste à assembler plusieurs pièces en bois. Des liteaux en bois sont disposés pour recevoir la couverture. Les précieux conseils d’un architecte peuvent alors vous être utiles pour choisir la technique la plus adaptée pour la réalisation d’une charpente traditionnelle. Le spécialiste réalise un schéma précis servant d’indication pour les futurs travaux. L’expert vérifie aussi la résistance de l’élément porteur et analyse sa performance en cas d’incendie. Dans le cadre d’un prochain aménagement de combles, l’architecte vous indique également le matériau le plus adapté pour constituer l’ossature de votre charpente. Ce professionnel vous informe également sur le traitement le plus approprié pour préserver la qualité du bois.

Vérifier si la toiture à 2 pans est aménageable

Vous devez commencer par vérifier si vos combles remplissent les conditions nécessaires pour être aménagés. Un manque de hauteur sous faîtage est rédhibitoire. À moins de 1,80 m, vous ne pouvez aménager que des rangements sauf si vous envisagez un décaissement (baisse du plancher) ou une surélévation du toit. Si c’est une charpente traditionnelle (pannes et chevrons), commencez par la traiter et la consolider. Si vous disposez d’une charpente plus récente à fermettes préfabriquées, il vous faudra certainement la modifier pour en limiter l’encombrement. Il s’agit d’un chantier qu’il faut entreprendre uniquement après l’avis d’un professionnel.

Les démarches administratives et schémas relatifs à l’aménagement des combles

Si vous créez une surface habitable (1,80 m de hauteur au moins) supérieure à 40 m², vous devez impérativement déposer un permis de construire auprès de la mairie de votre commune. Par contre, si vous n’envisagez que la pose d’une fenêtre de toit, seule une déclaration de travaux d’aménagement de combles est nécessaire.

Veillez à une bonne isolation d’une charpente apparente

Pour assurer le confort de la pièce nouvellement créée sous vos combles, il est impératif que vous envisagiez de protéger les lieux contre le froid et la surchauffe. Cette isolation peut se faire par l’intérieur en évitant les ponts thermiques et en respectant la ventilation naturelle de la charpente apparente, mais également par l’extérieur. Pour des raisons budgétaires, cette dernière méthode n’est à envisager que lorsque la réfection totale de la toiture s’impose. Veillez aussi à assurer une bonne isolation acoustique de vos combles. Avant d’installer le revêtement final du plancher, prenez soin de poser une sous-couche sous forme de dalles ou en rouleaux. Si la structure est suffisamment solide, une dalle en béton ou une dalle flottante peut même être envisagée.

L’éclairage de vos combles

Pour faire de vos combles un espace agréable à vivre, misez principalement sur la lumière naturelle. Pour ce faire, il convient donc de bien choisir le type et l’emplacement des fenêtres. Vous devez savoir que les fenêtres de toit se posent sur des pentes de toit comprises entre 15 et 90° et apportent davantage de lumière. Des vitrages traités ou teintés ou encore des stores occultant permettent de faire barrière à la chaleur estivale. Quant aux lucarnes, elles ont un certain cachet sur une façade ancienne. Ce sont de vraies fenêtres offrant une vue verticale, plus confortable pour profiter du paysage. Il est vivement conseillé de comparer les différents tarifs des prestataires avant de vous lancer dans vos travaux et obtenir le meilleur rapport qualité/prix.

Comment réaliser la pose d’une charpente traditionnelle ?

Pour exécuter la pose d’une charpente, la procédure doit se faire en plusieurs étapes.

Avant de procéder à l’installation d’une charpente, il faut d’abord placer une base ferme et solide. Vous devez alors commencer par construire l’entrait grâce à la pose de deux bastaings sur les côtés des murs et leur consolidation avec des clous.

Par la suite, il faut procéder à la pose des madriers. Un poinçon devra alors être ajouté. Ce dernier est à fixer avec une vis entre les deux madriers déjà en place. Dans le sens des madriers, 2 contrefiches sont à emboîter dans le but de maintenir l’installation.

Une fois que les fermettes sont bien fermées, il faut commencer le placement des pannes faîtières, de 2 pans intermédiaires et des chevrons.

Combien coûte une charpente traditionnelle, quel est le prix ?

Le coût d’une charpente traditionnelle change suivant l’essence de bois utilisé pour sa fabrication. S’il s’agit du sapin, le prix de votre charpente peut être compris entre 50 € et 70 €. Pour un ouvrage en sapin, il faut compter entre 70 € et 90 €. Si vous préférez la qualité du chêne, le budget à prévoir est compris entre 90 € et 110 €. À ces coûts s’ajoutent les frais pour la pose et la main d’œuvre.

Quel bois pour charpente traditionnelle ?

Une charpente traditionnelle est conçue entièrement en bois. La qualité de l’essence compte grandement lors de l’exécution du projet. Le sapin fait partie des essences les plus utilisées dans le secteur de la fabrication de charpente traditionnelle. Il se distingue grâce à son prix abordable. La matière est souple et facile à manipuler. Ce type de bois est apprécié à la fois pour son esthétique que par sa performance. Par contre, le pin est prisé pour sa meilleure rigidité comparée au sapin. Toutefois, il est moins utilisé que ce dernier de par son poids plus important. Enfin, le chêne est un matériau aussi très apprécié grâce à son élégance et à sa durabilité.

un projet d’aménagement de combles