Le prix de l’aménagement des combles

Le prix de l’aménagement des combles

Vous souhaitez aménager vos combles pour gagner un espace supplémentaire dans la maison ? Vous devez alors calculer tous les coûts y afférant. Mais avant, découvrez sans attendre les caractéristiques d’un aménagement des combles. Il existe d’abord deux sortes de combles : les combles aménageables et les combles perdus. Les combles aménageables sont la pièce sous toiture qui dispose d’une hauteur sous plafond de plus de 1,80 cm et aucune charpente ne vient encombrer l’espace. Les travaux s’avèrent alors moins conséquents que pour les combles perdus. Ces derniers sont également appelés les combles aménageables.

 

Ne vous inquiétez pas, ils sont tout de même récupérables malgré cette appellation. Toutefois, les travaux sont plus conséquents que ceux des combles aménageables, et par conséquent, le coût aussi. En effet, vous devez envisager de grands travaux : la surélévation pour gagner de la hauteur ou l’extension pour gagner plus de surface de sol. Outre le prix des travaux, prévoyez également le prix du permis de construire pour bâtiment. Pour une surélévation ou pour la création d’une surface habitable de plus de 20 m², le document administratif est obligatoire. Il génère également des frais.

Les frais liés au permis de construire : les taxes et les frais de l’architecte

Si les travaux que vous allez entreprendre nécessitent l’obtention d’un permis de construire, vous devez prévoir alors les frais liés à l’obtention de ce document administratif. Il y a tout d’abord les taxes. La mairie va vérifier si vous êtes en règle avec les impôts. En effet, les propriétaires doivent s’acquitter de la taxe foncière sur les propriétés bâties, la taxe d’habitation et la taxe d’aménagement. La taxe foncière sur les propriétés bâties est payable tous les ans. Vous pouvez la calculer à partir de 3 éléments lesquels sont :

–          Le coefficient de revalorisation annuelle ;

–          La valeur locative cadastrale ;

–          Le taux d’imposition voté par les collectivités locales.

Prévoyez ensuite la taxe d’habitation. Celle-ci est redevable sur les maisons existantes, les appartements et les dépendances de la maison. Plus votre maison est confortable, plus la taxe sera abondante. Le confort de votre habitation sera calculé en fonction du nombre de fenêtres, le nombre de portes, le nombre de vérandas, le nombre d’étages, le nombre de salles de bain, le nombre de pièces, le nombre de terrasses le nombre de balcon, etc. La taxe d’aménagement quant à elle, est calculée en fonction de la « valeur/m² x la surface de construction x le taux du secteur ». Outre les différentes taxes, vous devez également calculer les honoraires de l’architecte chargé du projet. Ce dernier est obligatoire lorsque la surface de plancher que vous allez gagner est estimée à plus de 150 m². Il va s’occuper des démarches administratives pour vous.  Les honoraires d’un architecte varient du nombre de service que vous allez solliciter comme : le service partiel ou le service tout compris. En général, les honoraires du professionnel varient de 1 200 à 1 500 euros.