L’aménagement des combles : ce qu’il faut savoir

L’aménagement des combles : ce qu’il faut savoir

Les combles sont la petite pièce sous toiture qui sert généralement de grenier. Mais comme le prix du m² ne cesse d’augmenter ces dix dernières années, il est préférable d’exploiter cette petite chambre. En effet, elle dispose d’une grande potentialité. Vous pouvez gagner une jolie chambre bien lumineuse, une salle de jeux, un salon sous toiture, une salle de cinéma, un grand dressing, une salle d’eau, bref, les seules limites restent votre imagination et votre budget. Découvrez sans plus attendre les caractéristiques de l’aménagement des combles.

Les formalités administratives pour aménager les combles

L’aménagement des combles est soumis à des démarches administratives auprès de la mairie pour les moyens et les grands travaux. Pour les petits aménagements qui créent une surface habitable de moins de 5 m², vous pouvez commencer tout de suite les travaux sans avertir la mairie. Ces petits travaux peuvent concerner : les peintures, la pose des carreaux, la pose de parquet, l’installation électrique, etc. Pour les aménagements générant des travaux moyens, il est nécessaire d’obtenir la déclaration de travaux d’aménagement des combles auprès de la mairie. En effet, cette autorisation est obligatoire pour la création d’une surface habitable entre 6 à 20 m². Cette surface peut augmenter jusqu’à 40 m² pour les zones régies par une règlementation d’urbanisme. Pour la création d’une surface habitable de plus de 40 m², les travaux de grande envergure, l’extension des combles, la surélévation des combles, la création d’une terrasse, la création d’une véranda, il est obligatoire d’obtenir le permis de construire pour l’aménagement des combles.

 

L’isolation des combles

L’isolation des combles est un point obligatoire dans l’aménagement de la pièce sous toiture. Une pièce n’est pas une pièce sans un véritable élément de confort. L’isolation vous permet d’être bien au chaud en hiver et agréablement frais en été, tout cela de manière naturelle. Vous participez automatiquement à l’économie d’énergie. Choisissez alors les bons matériaux d’isolants dont les plus utilisés restent :

– les isolants minces. Ils sont dotés de 2 films réflecteurs. Ces derniers se réfléchissent grâce au rayonnement thermique qui stoppe le passage de l’air chaud ou froid dans la pièce. Ce type d’isolant va réduire l’épaisseur d’isolation. Ils sont l’idéal pour l’isolation par l’intérieur si vos combles possèdent une petite surface ;

– la laine minérale (elle est responsable écologiquement) ;

– la laine de verre (elle est responsable écologiquement) ;

– la laine de roche qui est dotée de silice et de roche volcanique (elle est responsable écologiquement) ;

– la laine animale comme la laine de mouton ou la plume (elle est responsable écologiquement) ;

– la fibre de bois (elle est responsable écologiquement) ;

– le polystyrène expansé ou PSE (il s’agit d’un isolant artificiel);

– le liège (il est responsable écologiquement) ;

– la laine végétale (elle est responsable écologiquement) ;

– le coton (il est responsable écologiquement) ;

– le chanvre (il est responsable écologiquement) ;

– le lin (elle est responsable écologiquement) ;

– la perlite (elle est responsable écologiquement).