Comprendre l’isolation des combles

Vous souhaitez aménager vos combles pour gagner une pièce supplémentaire dans votre maison ? Cette démarche représente une bonne solution. Pour cela, vous devez définir si votre petite pièce sous toiture (les combles) est aménageable ou non. Il faudra également penser à l’isolation.

Qu’est-ce que l’isolation ?

Les combles aménageables ont une hauteur sous plafond supérieure ou égale à 1,80 m. Les combles non aménageables ne disposent pas de cette hauteur et il se peut qu’une charpente vienne encombrer le milieu de la pièce. Pour aménager les combles perdus ou non aménageables, il est nécessaire de procéder à une surélévation ou à une extension. Pour toute création d’une surface de plancher de plus de 40 m², il faudra obtenir un permis de construire pour l’aménagement des combles. En deçà de cette surface, une déclaration de travaux suffira. Dans le cadre de votre projet d’aménagement, l’isolation est obligatoire.

L’isolation est une action qui consiste à renforcer le pouvoir isolant des parois de toute une maison, ou d’une seule pièce, pour la rendre étanche. L’isolation assure une ventilation optimisée dans la construction. En d’autres termes, elle assure le confort de l’édifice. Ainsi, vous n’aurez ni trop froid en hiver, ni trop chaud en été. C’est pour cette raison que l’isolation est obligatoire. Il existe deux types d’isolation : l’isolation par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur. La première est moins chère, mais encombre l’espace gagné. La seconde est moins coûteuse que l’isolation par l’extérieur. Elle n’encombre pas l’espace gagné, mais nécessite un budget plus conséquent.

Les normes exigées pour l’isolation

Pour une rénovation, l’isolation doit répondre aux normes fixées par la RT 2012 relative aux Bâtiments basse consommation (BBC) :

  • en planchers de combles perdus, R ≥ 7.0 m² K/W ;
  • en rampants de toiture et plafonds de combles, R ≥ 6.0 m² K/W ;
  • en toitures et terrasses, R ≥ 4.5 m² K/W ;
  • en murs en façade ou en pignon, R ≥ 3.7 m² K/W ;
  • en planchers bas sur vide sanitaire ou sur passage ouvert, R ≥ 3.0 m² K/W.

Pour les nouvelles constructions :

  • en murs en façade, R = 4 m² K/W ;
  • en pignon, R = 4 m² K/W ;
  • en planchers bas, R = 4 m² K/W ;
  • pour la toiture, R = 8 m² K/W.

Les isolants à choisir pour les combles

Les isolants à sélectionner pour les combles et proposés sur le marché sont relativement diversifiés. Vous pouvez les choisir en fonction de vos besoins et de votre budget. Les isolants peuvent couvrir les sols, les murs, la toiture, la terrasse, les portes, les fenêtres, etc. Les plus courants sur le marché sont :

  • la laine végétale (coton, chanvre, lin) ;
  • la laine minérale (laine de verre, laine de roche) ;
  • la laine animale (mouton) ;
  • les isolants minces ;
  • le liège ;
  • la fibre de bois ;
  • la perlite ;
  • la plume ;
  • le polystyrène expansé ou PSE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *