Ce qu’il faut savoir sur le prix pour l’aménagement des combles

Ce qu’il faut savoir sur le prix pour l’aménagement des combles

Vous souhaitez aménager vos combles pour obtenir quelques m² en plus dans la maison ? Calculez alors comme il se doit le prix pour la réalisation de ce projet. Tout d’abord, sachez que si votre projet consiste à gagner une surface habitable de plus de 40 m², il est nécessaire de solliciter à la mairie un permis de construire pour l’aménagement des combles. Si la surface que vous allez gagner est de moins de 40 m², il est obligatoire d’obtenir une déclaration de travaux pour l’aménagement des combles auprès de la mairie. Le permis de construire génère des frais. Vous devez en fait payer les taxes d’habitation, les taxes d’aménagement et les taxes foncières. Une fois que vous obtenez la déclaration de travaux ou le permis de construire, vous pouvez entamer les travaux.

Le coût des travaux dans l’aménagement des combles

Il n’est pas facile de ressortir le coût exact de l’aménagement des combles. Tout dépend en fait de l’ampleur des travaux à effectuer et de l’agencement de l’espace. Sur le marché, vous trouverez des prix entre 300 euros le m² à 1 200 euros le m². Plus les travaux sont importants, plus le coût va s’élever. C’est d’ailleurs le cas pour les combles perdus. Ajoutez également à ce prix : l’isolation, la finition, la pose de porte et de fenêtre, la pose d’escalier, l’installation de l’électricité* et l’installation des accessoires sanitaires. En effet, certaines personnes transforment leurs combles en chambre équipée d’une salle d’eau.

Les tarifs des travaux à effectuer dans l’aménagement des combles

Pour installer une isolation intérieure, prévoyez entre 30 à 45 euros le m². Pour installer une isolation extérieure, envisagez entre 90 à 100 euros le m². Ces deux types d’isolation possèdent chacun leurs avantages et leurs inconvénients. L’isolation intérieure par exemple, elle est moins chère, mais empiète l’espace que l’on va gagner avec l’aménagement des combles. Au contraire, l’isolation extérieure n’empiète pas l’espace, mais coûte un peu plus cher. Vous pouvez bien sûr choisir les matériaux d’isolant que vous préférez : l’isolant naturel comme la laine de verre, le chanvre, les fibres végétales, laine de bois, de mouton de coton, la plume, ou l’isolant synthétique comme le polystyrène, les fibres artificielles, etc.

Pour la pose éventuelle d’une fenêtre de toit, prévoyez entre 250 à 750 euros hors pose. La pose d’une lucarne coûte entre 1 500 à 6 000 euros. Si vous envisagez d’installer une cloison sèche, les panneaux alvéolaires sont à partir de 7 euros le m². Les plaques de plâtres standards quant à elles, coûtent à partir de 3 euros le m². Les plaques de plâtres hydrofuges sont à partir de 8 euros de m². Pour l’installation d’une cloison traditionnelle, prévoyez un budget de 8 euros le m² pour les carreaux de plâtres de 5 cm et à partir de 10 euros pour les carreaux de plâtres de 7 cm d’épaisseur. Pour le béton cellulaire, comptez 20 euros le m² pour une épaisseur de 20 cm.