4 paramètres à prendre en compte dans un projet d’aménagement de combles

4 paramètres à prendre en compte dans un projet d’aménagement de combles

Si l’aménagement d’un comble semble être une évidence lorsqu’on veut gagner quelques mètres carrés en plus pour optimiser son espace à vivre, la mise en œuvre du projet peut se révéler plus compliquée. Il s’agit d’un projet qui requiert une grande préparation, car les paramètres à prendre en compte sont nombreux. Voici tous les points que vous devez vérifier avant d’aménager vos combles.

1-     Vérifier si les combles sont aménageables

Vous devez commencer par vérifier si vos combles remplissent les conditions nécessaires pour être aménagés. Un manque de hauteur sous faîtage est rédhibitoire. À moins de 1,80 m, vous ne pouvez aménager que des rangements sauf si vous envisagez un décaissement (baisse du plancher) ou une surélévation du toit. En revanche, tant que vous pouvez vous tenir debout, tous les espoirs sont permis. Si c’est une charpente traditionnelle (pannes et chevrons), commencez par la traiter et la consolider. Si vous disposez d’une charpente plus récente à fermettes préfabriquées, il vous faudra certainement la modifier pour en limiter l’encombrement. Il s’agit d’un chantier qu’il faut entreprendre uniquement après l’avis d’un professionnel.

2-     Les démarches administratives relatives à l’aménagement des combles

Si vous créez une surface habitable (1,80 m de hauteur au moins) supérieure à 40 m², vous devez impérativement déposer un permis de construire auprès de la mairie de votre commune. Par contre, si vous n’envisagez que la pose d’une fenêtre de toit, seule une déclaration de travaux d’aménagement de combles est nécessaire.

3-     Veillez à une bonne isolation des combles

Pour assurer le confort de la pièce nouvellement créée sous vos combles, il est impératif que vous envisager de protéger les lieux contre les coups de froid et la surchauffe. Cette isolation peut se faire par l’intérieur en évitant les ponts thermiques et en respectant la ventilation naturelle de la charpente. Mais également par l’extérieur. Pour des raisons budgétaires, cette dernière méthode n’est à envisager que lorsque la réfection totale de la toiture s’impose. Veillez aussi à assurer une bonne isolation acoustique de vos combles. Avant le revêtement final du plancher, prenez soin de poser une sous-couche sous forme de dalles ou en rouleaux. Si la structure est suffisamment solide, une dalle en béton ou une dalle flottante peut même être envisagé.

4-     L’éclairage de vos combles

Pour faire de vos combles un espace agréable à vivre, misez principalement sur la lumière naturelle. Pour ce faire, il convient donc de bien choisir le type et l’emplacement des fenêtres. Sachez que les fenêtres de toit se posent sur des pentes de toit comprises entre 15 et 90° et apportent davantage de lumière. Des vitrages traités ou teintés ou encore des stores occultant permettent de faire barrière à la chaleur estivale. Quant aux lucarnes, elles ont un certain cachet sur une façade ancienne. Ce sont de vraies fenêtres offrant une vue verticale, plus confortable pour profiter du paysage.