Maison enterrée : les avantages

Maison enterrée : avantages

Aujourd’hui, de plus en plus de ménages optent pour une maison enterrée. Celle-ci fait partie des logements dits écologiques qui répondent parfaitement aux besoins actuels. C’est aussi une maison naturelle qui s’intègre tout à fait à l’environnement où elle se trouve. Les avantages d’une telle habitation sont nombreux. Sa construction peut-être de type bioclimatique et faire économiser de l’énergie. Avant de vous décider à créer une maison enterrée, il serait prudent d’analyser sa faisabilité afin de mesurer les avantages par rapport aux inconvénients.

Comment appelle-t-on une maison sous terre ? Maison souterraine, quels avantages ?

Les maisons enterrées existent sous différents styles. Authentiques, contemporains ou insolites, les modèles peuvent être personnalisés suivant les commandes.

Implanté sous terre, ce type de logement fait preuve d’une parfaite isolation. Il est très prisé dans les pays froids comme la Suède ou le Canada. En effet, la construction fait profiter de la masse thermique procurée naturellement par la terre. En été comme en hiver, la température de la maison reste agréable toute l’année et réaliser une bonne économie d’énergie. L’installation de panneaux solaires peut être une option pour renforcer la performance du chauffage. Une maison enterrée offre également une meilleure sécurité contre les tornades ou les ouragans. Souvent, un tel logement est doté d’un système de récupération d’eau assurant l’alimentation de tous les équipements tels que les toilettes, les lavabos les douches. Par ailleurs, une maison en enterrée est parfaite pour la mise en place d’un toi terrasse. Ce dernier peut abriter un joli jardin et donner du cachet au logis. Une aire de jeu peut-être aménagée pour ajouter de l’attrait à la maison.

Toutefois, une maison souterraine peut aussi comporter quelques inconvénients à ne pas négliger. Sans le placement d’un système bien pensé, la luminosité peut être moins efficace. Un bon dispositif d’aération est nécessaire pour éviter les risques d’humidité. De plus, la réalisation d’une maison enterrée peut être plus complexe par rapport à celle d’un logement conventionnel. Certaines communes interdisent ce style de maison, car il ne s’intègre pas aux modèles inscrits par le plan local d’urbanisme.

Comment concevoir une maison bioclimatique ? Maison passive bioclimatique

Comme il est dit plus haut, une maison enterrée est idéale pour un aménagement bioclimatique. Généralement, il s’agit de créer une maison passive qui s’adapte à l’environnement qui l’entoure pour économiser de l’énergie. La construction est réalisée à partir de matériaux écologiques. Elle est établie suivant l’analyse du taux d’humidité et de l’ensoleillement de la localité où elle est implantée. Pour être qualifié bioclimatique, une maison doit répondre à quelques critères.

Pour commencer, elle doit se trouver dans une zone peu influencée par les intempéries. Le logement doit donc offrir des conditions thermiques agréables et d’une bonne température à l’intérieur. Une maison enterrée répond parfaitement à ces critères. Tout comme l’exige la maison souterraine, un habitat bioclimatique doit aussi être bien isolé et ventilé pour optimiser d’arrivée d’air extérieur. Le dispositif utilisé doit être de type renouvelable. Les panneaux solaires, la géométrie sont à privilégier.

Si vous décidez de réaliser une maison enterrée bioclimatique ou maison organique, ce choix vous fait bénéficier de nombreux profits. C’est la meilleure façon de participer au respect de l’environnement. C’est une belle occasion pour vivre dans un logement sain. Son orientation étant bien réfléchie, les habitants jouissent d’une habitation aérée avec une arrivée de la lumière naturelle optimisée.

Comment faire une maison enterrée ? Cave enterrée maison

Avant de choisir la construction d’une maison enterrée, il convient d’examiner sa faisabilité. Une étude de l’état du terrain concerné est essentielle avant le commencement des tâches. Cette étape comprend :

–         La réalisation d’une topographie du terrain,

–         L’analyse de son potentiel de renforcement et de sa force portante,

–         Un examen de l’ensoleillement, de la température locale et du climat,

–         Une étude des précipitations, du type de végétation qui y pousse

–         L’analyse du terrain comprend aussi l’examen de la nappe phréatique.

Le résultat permettra de déterminer si le terrain sera adapté pour accueillir une maison enterrée semi-enterrée ou encore si le bâtiment pourra se doter d’une cave.

En plus du bon choix sur le terrain d’une maison d’architecte, d’autres éléments sont aussi à prendre en compte avant le lancement d’un projet de réalisation d’une maison enterrée avec une cave. En amont, il faut faire attention au confort du futur logement. Pensez à vérifier le vis-à-vis avec le voisinage. Examinez si le ciel bleu peut être vu de l’intérieur. Inspectez la présence ou non à proximité d’un réseau électrique.

Pourquoi construire sous terre ? Maison sous terre ou maison semi-enterrée

Rien de tel d’une maison autonome construite sous terre pour être en possession d’une habitation unique. Le résultat est en accord parfait avec l’environnement. La conception d’une maison semi-enterrée est une bonne alternative pour limiter les inconvénients d’un logement enterré.

Pour être classé maison semi-enterrée, un logement doit comporter une partie des pièces à vivre en sous-sol. Ainsi, une maison dont seule la cave est enterrée ne peut pas être considérée comme étant un modèle semi-enterré.

Une maison semi-enterrée bioclimatique est préférable pour garantir le bien-être de ses habitants. Afin que le bâtiment s’intègre facilement au terrain, il fait que ce dernier soit en pente. Idéalement, faut une orientation sud pour profiter d’un meilleur ensoleillement. Pour répondre aux critères écologiques exigés pour une maison bioclimatique, une habitation semi-enterrée doit s’équiper de panneaux solaires.

Souvent, une maison semi-enterrée est aussi un logement passif. C’est-à-dire que de l’énergie verte est utilisée pour répondre aux besoins des habitants. Ce type de maison se démarque par son économie d’énergie et son caractère écologique.

Comment construire une maison enterrée ? Maison container enterrée ou cabane enterrée

La construction d’une maison enterrée ne s’improvise pas. C’est un chantier particulier que seul un constructeur habilité sera à même de diriger et de mener à terme.

Pour édifier les murs, les spécialistes en matière de maisons enterrées privilégient la plupart du temps le béton armé pour sa robustesse. Afin d’anticiper le poids de la terre et assurer l’accueil de la future construction, l’expert jette de la terre dans le but de former un talus. Dans plupart des cas, il faut prévoir des travaux de drainage pour garantir l’approvisionnement en eau. En outre, la gestion de l’humidité est importante pour ce genre de bâtiment. La plantation de végétaux drainants peut être à programmer lors de l’opération. C’est une technique qui permet de limiter les risques d’érosion.

Habitat bulle, comment construire ?

Lorsqu’il s’agit de maison enterrée ou semi-enterrée, le modèle « bulle » compte parmi les plus prisés. C’est un style très en vogue qui plaît par son originalité. Ses caractéristiques écologiques et économiques font également la renommée de ce modèle. Ce dernier correspond parfaitement aux demandes actuelles.

La maison bulle semi-enterrée est reconnaissable par ses façades arrondies qui sortent de l’ordinaire. Sa forme est sa structure sont particulièrement étudiées pour procurer du bien-être aux occupants.

Pour réaliser ce type de maison tendance, le mode d’emploi est le même que pour toutes les constructions enterrées. Ainsi, la façade est faite en béton armé. La construction repose sur une armature en fer. La maison en bulle se distingue par sa capacité à s’intégrer au paysage. Elle offre un rendu très esthétique.

Maison avec sous-sol enterrée

Une maison enterrée est placée au sous-sol. Bien aménagé et doté de tout le confort, le bâtiment peut servir d’habitation. Il peut abriter des pièces à vivre fonctionnelles. Il peut par exemple accueillir un bureau ou pourquoi pas un atelier.

Pour ce qui est du prix, une maison en sous-sol enterrée ou semi-enterrée est évaluée suivant plusieurs facteurs :

–         Le tarif peut changer suivant le type de terrain où la maison est à construite,

–         Le montant est aussi en fonction du style de maison choisie,

–         La surface utilisée pour les travaux est également un critère pris en compte pour le calcul du prix,

–         Comptez aussi les matériaux choisis qui peuvent influencer le tarif,

–         Enfin, il faut considérer la mise en place de toutes les installations comme le réseau d’eau et de chauffage.

Urbanisme maison enterrée

La construction d’une maison enterrée ou semi-enterrée nécessite avant tout de suivre les règles d’urbanisme établies dans la commune se passent les travaux.

Commencez par consulter le maire concerné. C’est ce dernier qui vous accordera l’autorisation nécessaire.

Maison enterrée : avantages