Souscription au prêt action logement, comment faire ?

Souscription au prêt action logement, comment faire ?

Souscription au prêt action logement

 Le prêt action logement ou PAL fait place au prêt 1% logement. Il a été établi pour renforcer l’aide à l’accession au logement. Il finance les projets de construction ou d’acquisition d’une résidence principale. Ce dispositif est destiné aux salariés travaillant dans une entreprise privée comptant plus de 10 personnes. Il possède des caractéristiques propres.

Caractéristiques du prêt action logement

Le prêt action logement ou PAL offre une belle opportunité aux salariés qui rêvent de devenir propriétaire. L’un de ses avantages réside dans son taux fortement compétitif. Tous les mois, l’entreprise reverse une partie de la masse salariale du salarié à un collecteur. La somme sera ensuite investie dans la construction ou l’achat d’une résidence principale. 

Le montant du PAL est limité à 40 000 €. Il est plafonné à 40 % sur le prix total du projet. Le bénéficiaire profite d’un taux d’intérêt fixe et avantageux de 0,5 %. La durée de remboursement peut aller jusqu’à 20 ans. Ce dispositif est compris dans les aides construction et rénovation énergétiques. Le logement concerné doit respecter les conditions de performances énergétiques. 

Fonctionnement du prêt action logement

Le prêt action logement est accordé, uniquement, aux salariés d’une entreprise privée. Il peut répondre à différents types de projets. Ce crédit peut être proposé dans le but de financer la construction d’une résidence principale. Il peut être utilisé pour l’acquisition d’un logement destiné à devenir une résidence principale. La performance énergétique de l’habitation doit suivre certaines normes. Ce prêt peut aussi vous aider à agrandir votre maison, il faut toutefois que le coût des travaux dépasse 20 000 €. Il peut aussi vous aider à vous lancer dans un projet d’accession sociale à la propriété.

Le prêt action logement peut également être demandé dans l’objectif d’acheter un terrain destiné pour la construction d’un logement. Il peut réaliser des travaux d’aménagement ou de rénovation pour un propriétaire. Il peut également aider au financement d’un logement conçu pour l’accueil d’une personne en situation de handicap. 

Quel que soit le projet, le bénéficiaire de ce type de prêt doit être un primo accédant. Seule une résidence principale peut être éligible. 

Prêt action logement : qui peut en bénéficier ?

En plus d’être salarié, plusieurs conditions doivent être remplies pour être éligible au prêt action logement. 

En effet, le demandeur doit être en situation de préretraite ou alors le début de sa retraite doit être dans moins de 5 ans au moment du dépôt de demande. En outre, son revenu fiscal doit être inférieur au montant des plafonds du prêt locatif intermédiaire. Il devra occuper le logement qui a fait l’objet du prêt au minimum 8 mois par an. Par ailleurs, souscrire une assurance décès invalidité est obligatoire pour accéder à ce prêt.

Autres éléments à savoir à propos du prêt action logement

Afin de profiter d’une somme plus importante, sachez que le prêt action logement peut être cumulé à d’autres crédits comme le prêt à taux zéro, par exemple. Il est également possible de recourir à plusieurs PAL pour financer plusieurs projets à la fois. Ainsi, vous avez la possibilité de financer, par exemple, aussi bien le logement et le terrain où il se trouve.

D’un autre côté, le prêt action logement varie suivant la composition du ménage et la zone géographique où est implanté l’habitation. 

Pour un ménage composé d’une seule personne qui est implanté dans la zone A Bis, par exemple, le montant de son PAL peut-être de 38 236 €. Si cette personne se trouve dans la zone B2 et C, ce prêt est évalué à 28 049 €. Pour un foyer composé de 3 personnes, ce montant est de 74 912 € pour la zone A Bis. Il est de 45 044 € si ce ménage est situé dans la zone B2 et C. 

Sachez aussi qu’une majoration sur le PAL peut s’appliquer sous certaines conditions. Elle peut être comprise entre 5 000 € et 10 000 € si l’employé est en situation de mobilité professionnelle. Cette majoration est également valable si le prêt concerne un jeune de moins de 30 ans. Par ailleurs, une majoration maximum de 16 000 € peut être accordée si les travaux consistent à la réhabilitation d’un logement en vue d’héberger une personne handicapée. 

Le prêt action logement reste attractif, même durant la période où le taux est bas. Il est toujours aussi plébiscité malgré son montant limité. C’est un crédit facile et pratique. Il offre la possibilité d’augmenter l’apport personnel du salarié dans des conditions intéressantes. N’hésitez pas à nous poser des questions à propos de ce prêt sur notre site Construires.fr. Vous serez satisfait par les réponses de nos experts.

Souscription au prêt action logement