Construire une piscine en bois étape par étape

Construire une piscine en bois étape par étape

 

Les piscines en bois ont une élégance incomparable. On les reconnaît au premier coup d’œil à leurs margelles et parois en bois. Lorsqu’elles sont accompagnées de plages ou terrasses en bois, elles ont tout simplement un cachet unique car elles offrent un cadre de baignade agréable et apaisant. Elles ont beaucoup de succès car, outre cette élégance naturelle, elles s’intègrent facilement à n’importe quel type de décor, pour un coût et un cycle de mise en œuvre souvent moindre qu’une piscine maçonnée ou à coques. Voici en 3 étapes la construction de ce type de piscine.

Première étape : Choix de l’emplacement

Le choix de l’emplacement de votre piscine est important pour le confort au quotidien et pour maximiser la durée de vie de celle-ci. Vous devez commencer par étudier le sol et le relief. Comme elle offre moins de résistance face à l’humidité et à la pression des sols (poussées, glissements) qu’une piscine bétonnée, cette étape est donc essentielle. Si le terrain se révèle problématique, il peut être plus sage d’envisager une piscine bétonnée, sinon une installation hors sol moins chère et plus simple. Car dans cette équation, le type de bois a aussi son importance.

Deuxième étape : Préparation de l’emplacement et travaux de terrassement

Si vous avez trouvé l’emplacement offrant le maximum de garantie pour le confort au quotidien et une exploitation durable de la piscine, place aux travaux de fondation. Il va falloir creuser, aplanir et renforcer l’assise de la piscine. Pour ce faire, soit vous vous équipez d’une pelleteuse munie d’au moins 2 godets, soit vous sollicitez des professionnels pour faire ce travail à votre place. Mais avant de procéder au terrassement, pensez à vous renseigner auprès de votre mairie et/ou de la DDE quoiqu’il en soit. Si vous prévoyez de construire une piscine enterrées de moins de 100m² non couvertes (abris de piscine) et dont les façades visibles (celles qui ne sont pas enterrées) ne dépassent pas 60 centimètres, vous devez faire une déclaration de travaux piscine. En revanche, un permis de construire sera obligatoire si la piscine dépasse 100m² et/ou si les parois visibles dépassent 60cm et/ou si elle sera recouverte d’un abri fixe et fermé de plus d’1,80m.

Troisième étape : montage et installation de la piscine

L’opération de montage est plus ou moins complexe selon vos talents de bricoleur, mais ne présente pas de problèmes particuliers. Il faut suivre la notice de montage et les précautions données par le fabricant. Le montage de la structure de la piscine et la pose des éléments est le même que pour une installation hors sol. Pour la filtration, il pourra en revanche y avoir des spécificités selon le système choisi : simple bloc de filtration hors-sol, groupe de filtration monobloc ou local technique. Si la piscine est complètement enterrée, pensez à installer un puits de décompression, aussi appelé puisard. Une fois les abords du bassin remblayé, il permettra de vérifier l’humidité du sol en jetant un simple regard à l’intérieur du puits.