Avantages et inconvénients d’un agrandissement de maison

agrandissement de maison

Pour agrandir sa maison, l’extension représente la meilleure solution à prévoir. Extension verticale ou horizontale, il y a des avantages et des inconvénients à connaître. Dans cet article, retrouvez tous les points à prendre en compte avant de se lancer dans un projet d’agrandissement de maison.

Les différents types d’extension de maison

L’agrandissement est la solution idéale pour augmenter la surface d’une habitation. On compte deux types d’agrandissement. Le premier est l’extension horizontale, elle permet d’augmenter la surface au sol. C’est une véritable maison qui est alors construite, avec notamment la création d’une dalle et de nouveaux murs. La deuxième extension est verticale, la maison prend alors de la hauteur, soit par l’aménagement des combles ou par la surélévation du toit. Le terrain, lui, n’est pas modifié. Cette technique nécessite des matériaux spécifiques qui doivent être adaptés aux fondations existantes. Dans les deux cas, il est essentiel de faire appel à un constructeur de maison. Il pourra vous conseiller sur la solution à choisir et la réaliser en toute sécurité de votre projet. Il sera aussi disposer à vous aider dans la réalisation des démarches administratives qui vous permettront d’obtenir un permis de construire pour agrandissement de maison.

Les contraintes d’un agrandissement de maison

Avant de vous lancer dans la réalisation d’une extension, il est indispensable que vous vous renseigner sur les contraintes liées au POS (plan d’occupation des sols) et au PLU (plan local d’urbanisme). Les contraintes sont variées : distances à respecter entre voisins, hauteur maximale autorisée, parements esthétiques… Il est obligatoire de disposer d’un permis de construire si l’agrandissement est supérieur à 40m². Pour les extensions de maison de 30 à 40m², une déclaration doit être réalisée en mairie. Votre agrandissement doit répondre à la réglementation thermique 2012 s’il est supérieur à 30% de la surface existante. Les normes RT 2012 exigent un renforcement de l’isolation, l’utilisation des énergies renouvelables et un test d’étanchéité. L’extension est alors plus onéreuse, mais il faut voir cette dépense comme un investissement. En effet, vous réaliserez par la suite des économies d’énergie. L’agrandissement doit également prendre en compte les contraintes liées à l’habitation existante, c’est-à-dire les murs, les canalisations, l’esthétisme…

Les avantages d’un agrandissement de maison

Les avantages proposés par un agrandissement de maison compensent largement ces inconvénients. Réaliser un agrandissement est plutôt économique, car il ne nécessite pas l’achat d’un terrain supplémentaire. Pour augmenter la surface habitable d’une maison, il faut compter entre 1200€ et 1700€ du m², selon les prestations et avec l’aménagement. Cependant, pour une extension verticale, le coût est plus élevé, entre 2000 et 2500€ le m² (aménagement inclus). Dans les villes où les prix des terrains sont assez élevés, ces deux solutions sont de très bon compromis. Réaliser un agrandissement est une plus-value et permet d’augmenter la valeur d’un bien immobilier. Durant l’agrandissement de votre maison, vous n’avez pas besoin de déménager, ce qui vous permet de contrôler facilement l’avancée des travaux.

agrandissement de maison

De plus, un agrandissement permet de revoir l’agencement de l’habitation en optimisant les pièces abandonnées comme les combles par exemple. Profitez également des travaux pour améliorer la performance énergétique de votre maison avec notamment des travaux d’isolations, de chauffages et de vitrage entre autres.