Travaux de Modification Toiture – Velux – Lucarne

Quelles démarches administratives entreprendre pour les travaux de modification de toiture ?

En France, si vous souhaitez réaliser des travaux de construction ou de rénovation, vous devez vous soumettre à certaines réglementations. Ces dernières sont dressées sur une liste dans les règles locales d’urbanisme et dans les DTU. Compte tenu du type de travaux de toiture que l’on entreprend, il est souvent suffisant de faire une déclaration de travaux de toiture.

SOMMAIRE :

1)                  Le principe de la déclaration de travaux pour une toiture

2)                  Déclaration de travaux sur toiture : cinq cas de figure

3)                  Règles nationales relatives à la protection du patrimoine

4)                  Règles nationales de la toiture végétalisée (loi Grenelle)

5)                  Modification de toit et pose de lucarnes

6)                  Les différents types de lucarnes de toiture

7)                  Les lucarnes de toit prêtes à poser

8)                  L’habillage des lucarnes

9)                  Fabrication et pose d’une lucarne

10)              Rénovation de toiture avec ajout de lucarne

1)     Le principe de la déclaration de travaux pour une toiture

La déclaration préalable de travaux se rapporte à un permis de construire simplifié, qui se rapportent aux travaux sur une construction existante qui n’a aucun impact sur l’aspect extérieur. Elle est encadrée par les articles R. 421-9 à R. 421-12, R. 421-17 et R. 431-35 du Code de l’urbanisme.

En général, tous travaux de remise en état ou de rénovation d’une toiture ne nécessitent aucune déclaration, et qu’en revanche, si les travaux impliquent la modification de l’aspect extérieur de la toiture, vous devez impérativement faire une déclaration préalable de travaux en mairie, voire de permis de construire. Dans tous les cas, vous ne pouvez pas commencer les travaux avant d’avoir l’autorisation.

Si la commune n’a pas de documents propres applicables, c’est le règlement national d’urbanisme (RNU) qui s’applique.

2)     Déclaration de travaux sur toiture : cinq cas de figure

Outre le principe général, il existe généralement cinq cas de figure concrets dans le cadre de la rénovation de toiture :

3)     Règles nationales relatives à la protection du patrimoine

Si votre maison se trouve dans le périmètre d’un site patrimonial remarquable et que vous avez décidé de construire ou de rénover votre toiture, vous devez faire une demande d’autorisation auprès de l’administration qui délivre les permis de construire. Cette autorisation sera uniquement accordée sur avis de l’architecte des Bâtiments de France

Au cas où votre demande fait l’objet d’un refus, vous devez faire appel auprès du préfet. Sa décision dépend principalement de l’avis délivré par la Commission régionale du patrimoine et des sites. Si votre projet de rénovation de toiture se porte sur un bâtiment situé aux abords d’un monument historique ou dans un site classé, il est indispensable d’obtenir l’avis de l’architecte des Bâtiments de France.

4)     Règles nationales de la toiture végétalisée (loi Grenelle)

Avec la loi Grenelle, la pose d’une toiture végétale est encouragée par le ministère de l’Environnement. En effet, l’installation d’une toiture végétalisée qui favorise les retenues d’eau de pluie est classée dans la liste des perfectionnements de l’isolation thermique :

Vous avez un projet ? Nous pouvons vous aider à le réaliser.

5)     Modification de toit et pose de lucarnes

Une lucarne est une fenêtre à taille réduite, installée dans la toiture. Elle dépasse généralement le pan du toit cela veut dire c’est-à-dire qu’elle est posée en saillie. Les côtés de la lucarne sont communément appelés des « joues » (ou « jouées ») et sa couverture (la toiture et couverture de la lucarne) est appelée « croupe ». C’est souvent dans la charpente de toit que les lucarnes sont installés, mais peuvent aussi être installés par la suite, en maçonnerie par exemple, ou avec un complément et une reprise de la charpente bois ou acier.

Les combles des grandes demeures ont toujours été composés de lucarnes et cela depuis des siècles. Ce qui fait que ces types d’ouvertures restent intemporelles et viennent jusqu’à aujourd’hui parfaire le style des maisons, qu’elles soient traditionnelles ou modernes. Sur les maisons de maître, les lucarnes étaient toujours utilisées pour donner des indices sur le métier du propriétaire d’une demeure, et étaient souvent des chefs-d’œuvre d’artisans Compagnons du Devoir. Ce « luxe » explique le fait que les lucarnes sont rares dans les toitures modernes.

6)     Les différents types de lucarnes de toiture

Les lucarnes existent en différentes sortes le choix peut virer au casse-tête. En effet, l’abondance de l’offre est impressionnante qu’il peut s’avérer difficile de faire le choix d’un tel matériel.

Voici une liste non exhaustive qui peut vous aider à vous faire une idée :

entre autres.

7)     Les lucarnes de toit prêtes à poser

Même si les origines des lucarnes d’antan sont luxueuses et bourgeoises, aujourd’hui il est possible de trouver des lucarnes prêtes à installer. On peut modifier d’anciennes lucarnes pendant une rénovation de tout ou en intégrer à des constructions neuves. Si les lucarnes sont faciles à intégrer dans les architectures classiques, il reste cependant envisageable d’installer une lucarne sur une toiture contemporaine : le choix de matériaux et de la forme fera toute la différence.

Aujourd’hui, on trouve généralement deux grands types de lucarnes prêtes à poser, dont la lucarne rampante et la lucarne pendante.

·         La lucarne rampante

La lucarne rampante s’installe dans le prolongement de la pente du pan de toiture sur lequel elle est posée. Elle est très peu inclinée. Par définition, elle apporte très peu de lumière (d’aération et de vue), car la fenêtre ne peut pas être très haute. Elle n’a pas du tout de lien avec la façade. Elle est aussi connue sous l’appellation de « lucarne en chiens-couchés ».

·         La lucarne pendante

La lucarne pendante est placée dans le prolongement de la façade. Bien souvent, le bas de la lucarne est en dessous de la ligne de toiture. On réalise une ouverture dans le toit et dans la façade pour construire ses deux joues et on installe un faite de couverture pour lucarne perpendiculaire à celui de la toiture principale. Avec une taille plus grande, elle permet une meilleure aération, plus de luminosité et plus de vue sur l’extérieur. On appelle aussi ce type de lucarne « lucarne meunière », car à l’époque elles étaient composées d’une poulie et on faisait monter le foin au grenier par cette ouverture. La lucarne rampante la plus commune est la lucarne chien-assis.

8)     L’habillage des lucarnes

Parmi les lucarnes prêtes à poser, il reste possible de jouer avec les matériaux utilisés, l’habillage, le bardage des joues et la couverture ou encore les décorations et les éléments de gouttière bien sûr.

Pour les joues de lucarnes vous pouvez miser sur une maçonnerie, une construction traditionnelle bois/brique ou bois/pierre, privilégiez un bardage, ou encore une couverture et bardage en ardoise, tuiles, bois, ou matériaux composites.

Pour l’habillage, vous pouvez évidemment opter pour le métal (cuivre, en zinc, acier galvanisé, feuilles d’aluminium ou bac acier laqué), en bardeaux de bois ou d’asphalte, en tuiles, en tavaillons… Tout est possible. Il faudra juste que la lucarne ne jure pas avec votre toiture principale ni avec votre façade. Surtout, assurez-vous qu’elle soit étanche par rapport à la toiture principale.

9)     Fabrication et pose d’une lucarne

Si vous avez prévue de réaliser la pose d’une lucarne en construction neuve, pas de problème : le charpentier devra ajouter celle-ci à votre charpente de toit.

Dans le cadre de la réalisation des travaux de rénovation de toiture, soit vous changez une lucarne existence, sur une ouverture déjà faite, soit vous placez une lucarne, dans un endroit qui n’était pas prévu à cet effet : c’est le cas de figure le plus complexe.

10) Rénovation de toiture avec ajout de lucarne

Voici toutes les étapes à la rénovation de toiture avec ajout de lucarne.

Etape 1 :

Vous devez commencer par détuiler ou enlever la couverture existante de toit, à l’endroit prévu

Etape 2 :

Il faudra ensuite, pour une lucarne pendante, au minimum réaliser un trou dans la charpente de toit et changer la structure, et éventuellement faire un trou dans la façade concernée.

Etape 3 :

Bien sûr, vous devez garnir cette ouverture avec une structure, d’une fenêtre, de joues et d’un toit de lucarne.

Etape 4 :

Enfin, vous devez couvrir et habiller le tout avant de l’isoler et le rendre étanche.

A noter : l’ajout d’une lucarne là où il n’y en avait pas vous oblige à réaliser une demande de permis de construire. Cela parce que ce type de travaux implique presque toujours l’augmentation de la surface habitable et la transformation de la toiture.

Vous avez un projet ? Nous pouvons vous aider à le réaliser.