Rénover et repeindre le sol de votre parking, comment faire ?

Rénover et repeindre le sol de votre parking

Si vous envisagez de rénover et repeindre le sol de votre parking, vous devez suivre différentes étapes pour un résultat optimal. Voici un guide pratique qui vous accompagne tout au long de votre projet. Cependant, avant de vous lancer, sachez que ce type de chantier nécessite que vous déposiez une déclaration de travaux parking.

Préparer le sol

 

Vous devez d’abord commencer par réparer le sol si celui-ci est abîmé ou fissuré. La peinture est un liquide qui épouse toutes les formes de la surface sur laquelle elle est posée. Un simple creux produira des reflets, rendant ainsi les défauts du sol très visibles. Si votre sol est en béton ou en ciment en intérieur et extérieur, le mortier fera l’affaire. Pour des sols en ciment intérieur et extérieur, mieux vaut utiliser un mortier spécial ciment. Un enrobé à froid correspond par contre à l’entretien des parkings, des voiries et des trottoirs.

Pour réparer le trou, commencez par dégager au burin la surface de la fissure, afin que celle-ci soit plus grande qu’elle ne l’était au départ. Ensuite, nettoyez soigneusement la fissure afin d’enlever tous les résidus. Veillez à ce que le mortier ne se sèche pas trop vite en humidifiant légèrement l’ensemble de la fissure afin d’éviter un séchage trop rapide. Vous pourrez ensuite remplir la fissure ou le trou de mortier à l’aide d’une truelle. Vous pouvez maintenant lisser avec une truelle, en laissant une légère surépaisseur par rapport au reste du sol. Laissez sécher pendant une heure. Lissez la surface à la taloche pour obtenir une surface totalement lisse. Humidifiez à nouveau le mortier pendant quelques jours et veillez à le protéger des rayons du soleil.

Nettoyer le sol

 

La surface à peindre se doit d’être nettoyée. Il faut retirer la poussière, les saletés, les graisses et les huiles. Un sol bien nettoyé améliore considérablement la durée de vie d’une peinture. Pensez à balayer le sol, puis le laver à l’eau claire. Si cela vous est possible, utilisez un nettoyeur à haute pression. N’oubliez pas d’attendre que le sol soit bien sec avant d’appliquer la peinture. Si le sol est naturellement humide, vous pouvez appliquer un primaire d’accrochage spécial sols humides.

Peindre le sol

 

Le sol est sûrement la surface la plus soumise aux différentes agressions. La peinture utilisée doit donc être de qualité. Il est important qu’il y ait un bon accrochage de la peinture au sol, une résistance maximale à l’abrasion, et une bonne résistance aux produits chimiques et pétroliers (surtout pour les parkings, ou garages). Ainsi, soit vous optez pour les peintures base solvant qui contiennent des composés organiques volatiles (COV) nuisibles pour la santé et pour l’environnement et donc l’utilisation doit se faire avec beaucoup de précaution. Soit vous utilisez les peintures base eau qui sont plus écologiques et plus saines pour la santé. Elles sont également plus adaptées pour des surfaces humides. Ces peintures base eau offrent un certain confort d’application. Elles sèchent vite et entrainent moins d’odeur.