Comment transformer son garage en pièce à vivre ?

Transformer son garage en pièce à vivre

Pour gagner quelques mètres carrés en plus, vous prévoyez d’aménager votre garage en pièce à vivre ? Sachez qu’une large possibilité s’offre à vous. Cependant, vous devez quand même prévoir certains points avant de commencer les travaux : l’installation, les prix, l’espace, les obligations administratives… Voici un guide pratique qui vous accompagnera du début à la fin de votre projet.

Quelles sont les démarches administratives à prévoir pour un aménagement de garage ?

 

Tout d’abord, compte tenu de la surface de votre garage : dans la mesure où vous l’aménagez en pièce à vivre, vous créez une nouvelle surface habitable. En effet, le garage n’est initialement pas pris en compte dans le calcul de la surface habitable de votre maison (la surface habitable ne tenant pas compte de toute la surface au sol), ni dans le calcul de vos impôts locaux. Le transformer en pièce à vivre relève d’un changement de sous-destination : vous passez d’un local à usage d’habitation à une habitation pleine et entière. Donc, avant de pouvoir commencer les travaux, vous devez impérativement obtenir une autorisation de construire un garage.

Les travaux en perspective

 

Etant donné que le garage est une pièce fonctionnelle, les principales arrivées techniques comme l’eau et l’électricité devraient être présentes. Mais pour en faire une pièce réellement habitable, vous devez quand même réaliser certains travaux.

–          L’isolation : si vous souhaitez profiter de votre pièce durant l’hiver ou mettre de la musique sans déranger vos voisins, une isolation thermique et acoustique est nécessaire. Comptez de 5 500 à 7 000 € pour isoler les sols, murs et plafond d’un garage de 15 m². De plus, afin de vous prémunir contre les problèmes d’humidité, pensez à installer un système de ventilation, un extracteur individuel double flux par exemple (environ 500 €).

–          Le chauffage : si vous possédez un chauffage central, il est envisageable d’installer un nouveau radiateur et de le raccorder au circuit. Sinon, misez sur un chauffage d’appoint, installé sur une nouvelle ligne électrique dédiée, sécurité oblige ! Comptez 450 à 800 € pour un radiateur à chaleur douce fourni-posé.

–          L’électricité : même si l’électricité est présente, il faut réfléchir à l’installation de prises et d’interrupteurs pour couvrir votre pièce. Selon les besoins, comptez entre 450 et 600 €, voire davantage s’il faut ajouter un tableau électrique dédié.

–          Les ouvertures : profitez d’une pièce lumineuse en remplaçant votre porte de garage par une baie vitrée. Vous pourrez ainsi bénéficier de l’avancée pour installer des plantes et un salon de jardin. Comptez 2 000 € en moyenne pour une baie en PVC et 2 750 € pour une baie en aluminium. Si vous avez une préférence pour les portes-fenêtres, prévoyez 1 300 à 2 000 € selon les matériaux. Enfin, pour la pose d’un volet roulant, notamment dans le cas d’une chambre, le budget démarre à 450 €.

–          Les murs porteurs : si vous décidez de créer une ouverture pour accéder à ce nouvel espace depuis l’intérieur, vérifiez d’abord que le mur n’est pas porteur. Si votre projet suppose d’ouvrir un mur porteur, vous devrez obtenir un permis de construire pour le concrétiser. Coté budget, prévoyez 1 000 € par mètre d’ouverture.