Tarif et note d’honoraires d’un architecte

négocier avec son architecte

Tarif et note d’honoraires d’un architecte

négocier avec son architecte

Lors d’un projet de construction ou de réhabilitation, le recours à un architecte est un choix facultatif. Toutefois, cet expert est le partenaire idéal pour vous conseiller à chaque étape de l’opération. Son expertise garantit un résultat dans les normes. Son intervention reste incontournable pour des travaux sur une surface plus de 150 m². Les tarifs d’un tel professionnel peuvent être conséquents. Connaître quelques techniques de négociation est essentiel pour profiter du meilleur prix.

Qu’est-ce qu’un architecte honoraire ?

Le principal rôle d’un architecte est d’encadrer un projet de construction. Cet expert fait en sorte que les travaux soient dans les normes et personnalisés suivant les exigences du client. Pour de multiples raisons, il est conseillé de faire appel à ce professionnel.

Dans le cadre de la construction, la présence d’un architecte est obligatoire. C’est le cas si la surface de plancher à créer mesure plus de 150 m². Ce professionnel est également requis si les travaux sont réalisés dans une zone protégée. Sachez aussi que l’architecte est l’expert le plus habile à mettre en relief tout le potentiel d’un projet. Cet expert tient compte de vos prescriptions afin de fournir le logement de vos rêves.

Grâce à son expérience et son savoir-faire, l’architecte est en mesure de procurer un rendu sur-mesure. Ce partenaire est capable de vous présenter les idées les plus pertinentes afin de vous offrir une prestation personnalisée.

Autres avantages d’un travail avec un architecte

En vous faisant accompagner par un architecte, vous gagnez aussi du temps. Ce dernier peut en effet jouer le rôle de plusieurs intervenants. Ce professionnel peut être le concepteur de tous les plans techniques de votre maison, se charger du dépôt de votre demande de permis de construire à la mairie, prendre la place d’un chef de chantier et vérifier le déroulement des travaux.

Aussi, un architecte est en possession d’un large réseau. Ce dernier peut vous mettre rapidement en contact avec des entrepreneurs, des banquiers et d’autres agents responsables d’expertise. Par ailleurs, il vous sera plus facile d’accéder aux dispositifs d’aide de l’État si votre projet a été monté par un architecte.

Comment calculer les honoraires d’un architecte ?

Si vous êtes décidé à recourir aux services d’un architecte, pensez à négocier les tarifs afin d’en déduire le montant à payer. Pour ce qui est des honoraires d’un tel professionnel, il n’existe pas de barème fixe.

Négocier les tarifs d’un architecte

Normalement, un bon architecte propose des tarifs adaptés à votre budget. Vous pouvez toujours négocier le devis proposé avec l’aide d’un spécialiste. Celui-ci vous aide à dénicher les tarifs superflus et à réduire les frais. Avant de discuter le montant, vous devez cibler votre objectif. À noter qu’une réduction peut être obtenue notamment sur le choix des matériaux.

Bien choisir l’architecte est primordial pour ne pas perdre de temps sur la négociation des tarifs. Procéder à la comparaison des tarifs sur plusieurs devis s’avère être efficace pour obtenir le meilleur rapport qualité/prix.

Montant architecture

En règle générale, les honoraires d’un architecte sont calculés en fonction de l’ampleur de ses tâches. La complexité des interventions et la durée du projet peuvent aussi jouer sur le tarif. Les frais sont répartis sur chaque étape.

Comment facturer une prestation architecte ?

Le montant des honoraires varie en fonction de chaque prestataire. Toutefois, l’expert est tenu d’appliquer une complète transparence sur les modalités appliquées sur ses tarifs. L’architecte doit informer en amont sa clientèle sur les prix. Généralement, ces derniers sont évalués à près de 8 à 15 % du coût total du projet pour une mission complète. Un tarif forfaitaire vous sera proposé dans le cadre d’une mission partielle. C’est l’étendue des travaux et les types de missions qui varieront le prix de la prestation.

Pour une construction par exemple, un tarif s’applique dès le rendez-vous avec le prestataire sélectionné. Un acompte de 10 % est envisageable par la suite. Près de 20 % du montant total de la construction peuvent se présenter sur l’esquisse des travaux. L’expert a la possibilité de réduire un taux de 20 % sur le dépôt de permis de construire. Le même taux est à envisager lors du dépôt de dossier sur le chiffrage des entreprises. Vous devrez aussi vous acquitter d’autres facturations au cours du projet. Notez que c’est le montant total du projet qui doit être pris en compte sur les honoraires d’un architecte. La base initiale ervira à estimer le tarif.

 

Comment trouver un architecte pas cher ?

Vous disposez d’un budget restreint? Contactez-nous pour vous livrer une prestation à un prix imbattable. Pour vous aider, vous pouvez commencer par vous informer auprès de vos amis. Entreprendre des  recherches en ligne ou vous renseigner auprès des centres de formation est aussi une bonne alternative.

Faire jouer la concurrence

Il existe différents moyens pour trouver un architecte pas cher. Par exemple, en faisant jouer la concurrence, vous trouverez facilement le professionnel proposant la meilleure offre. Pour cela, il vous faut au moins obtenir 5 devis afin de faciliter la comparaison. Une large proposition est téléchargeable gratuitement en ligne.

Les éléments à comparer concernent notamment les prestations proposées par l’architecte, ses honoraires et l’offre dans son ensemble. Au final, cette démarche vous permettra de trouver le spécialiste proposant l’offre et le tarif les plus intéressants.

Cependant, vous ne devez pas vous contenter de conclure un contrat bon marché. N’oubliez pas de vérifier les compétences et les qualifications de votre intervenant. Le but est d’assurer une excellente réalisation de votre projet.

Architecte pas cher : quelques astuces pour le reconnaître facilement

D’emblée, il est nécessaire de connaître le tarif moyen pratiqué dans votre région ou votre commune. Vous avez ensuite à approfondir votre recherche. Sachez qu’un architecte a l’habitude de calculer son honoraire en pourcentage. Avec un budget limité, choisissez l’expert qui tire le moins de pourcentage sur le coût total de votre projet.

À noter aussi qu’un professionnel travaillant seul peut proposer des services de bonne qualité. Il reste toutefois moins onéreux que celui disposant d’un grand bureau en centre-ville. Vous devez pourtant vérifier sa capacité de réaliser un projet de construction plus économique. Cela vous permet de réduire considérablement le coût général de vos travaux.

Puis, planifiez un entretien afin de vérifier si son expertise est adaptée à vos exigences. Plus l’architecte fait attention aux détails, plus ce dernier est meilleur. Les compétences d’un professionnel se vérifient également à travers sa force de proposition pour améliorer votre projet. En effet, même s’il propose un prix low cost, la qualité de son travail ne doit pas être négligée.

Les endroits pour trouver un architecte pas cher

Il existe différents moyens de trouver un architecte low cost. L’option la plus facile et la plus simple consiste à vous renseigner auprès de vos amis et de vos proches. Ceux qui ont déjà travaillé avec ces professionnels pourront vous fournir des informations fiables. Ces personnes vous donneront par exemple des données chiffrées et des preuves tangibles sur les compétences de l’architecte.

Vous pouvez aussi faire des recherches en ligne. Un grand nombre de professionnels travaillant dans le secteur immobilier ont déjà leur propre site web. Rendez-vous-y et demandez des devis. Dans cette démarche, vous devez indiquer clairement et précisément les travaux à réaliser. Cela est indispensable afin d’obtenir une estimation de prix correspondant à votre projet. Cette recherche sur Internet reste la solution la plus pratique. Les charges à engager avec un professionnel en ligne sont moins importantes que celles d’travaillant en cabinet.

Enfin, vous pourrez aussi vous informer auprès des centres de formation spécialisés. Ceux-ci peuvent être nombreux dans votre région. De ce fait, renseigner sur les prestataires fraîchement diplômés. En quête de premières missions et prêts à conclure tout contrat qui se présente. Les experts amateurs proposent souvent des tarifs plus accessibles. L’établissement que vous aurez contacté vous aidera aussi dans votre recherche. Il vous recommandera par exemple différents profils entre lesquels vous allez choisir celui que vous convient le plus. La demande et le dépôt d’un permis de construire sont gratuits. Cependant, le coût d’un permis de construire tient compte de certains facteurs à savoir la régularisation des taxes ainsi que le coût d’intervention de l’architecte.

Taxes locales et permis de construire

Taxe d’aménagement

En dépit de la somme consacrée pour la construction, la fiscalité vient s’ajouter au coût : les taxes locales. Principalement, il s’avère nécessaire de prendre en considération la taxe d’aménagement. Les opérations de construction, d’aménagement et d’agrandissement des bâtiments font l’objet d’une déclaration fiscale. Ainsi, une déclaration préalable est nécessaire avant d’entamer les grands travaux. Cette taxe d’aménagement se déclenche à partir de la date d’octroi de l’autorisation d’urbanisme.

Taxe foncière

Subsidiairement, il existe également la taxe foncière sur les propriétés bâties. Cette forme de taxe est payée annuellement par le propriétaire de la construction. Le mode de calcul est basé sur trois éléments fondamentaux à savoir la valeur locative cadastrale, le coefficient de revalorisation annuelle et le taux d’imposition voté par les collectivités locales.

Taxe de l’habitation

À part ces deux formes de prélèvement fiscales, notons l’existence de la taxe d’habitation. Cette dernière est redevable sur les maisons, les appartements et les dépendances situés à moins de 1 km du logement. La valeur locative cadastrale de l’habitation en question et de ses dépendances contribue au calcul de la taxe d’habitation. Puis, cette valeur locative cadastrale va être pondérée par la situation familiale et les revenus.

Le résultat donne la valeur locative nette. Et, c’est à partir de cette valeur que les services fiscaux vont appliquer les taux d’imposition votés par les collectivités locales. Notons que plus la valeur de la construction disposera d’une superficie élevée, plus le montant des taxes à prévoir augmentera. Les éléments de confort de la construction (balcon, nombre de fenêtres, nombre de salles de bains, etc.) peuvent aussi accroître la valeur locative cadastrale.

Utilité et coût d’intervention de l’architecte

Il est difficile de définir les coûts d’intervention d’un architecte dans un dossier de permis de construire. Parfois, leurs coûts sont inclus dans le prix de prestations des constructeurs. Pour une surface de plancher supérieur à 150 m², il est recommandé de concevoir le plan avec un architecte. Leurs honoraires sont libres et varient selon la complexité du projet, les régions où se trouvent la construction et surtout de leurs renommées. Les prix de ces professionnels diffèrent également en fonction de la mission qui les attend.

Est-ce qu’il s’agit d’une simple étude et suivi du projet ou c’est l’architecte qui doit avoir la maîtrise totale de l’œuvre ? Les coûts des architectes sont habituellement évalués en pourcentage du coût des travaux. Ces tarifs varient entre 2,5 % et 4 % du coût total de l’œuvre. Ils débutent à partir de l’étude et la conception du projet jusqu’à l’obtention du permis de construire. D’autre part, leurs prix peuvent varier entre 9 % et 12 % du coût total des travaux s’ils effectuent la totalité des œuvres (Permis de construire, conception, consultation des entreprises, exécution).

Quand l’architecte est obligatoire?

Vous avez trouvé l’endroit idéal pour vous poser et donc d’y construire votre maison? La question qui se pose se réfère toujours sur l’architecte. Faut-il solliciter ses services ou non? Dans quel cas sa présence est obligatoire? Souvent le budget limité décourage le propriétaire à faire appel à leur service. Mais son travail apporte beaucoup d’avantages sur la pérennité, l’esthétique et le confort de la nouvelle maison. Certes, il faut faire appel aux professionnels de la construction pour éviter de faire des réparations sans cesse dans la maison. Cela prévient des dépenses à l’avenir.

La loi impose à un propriétaire de solliciter les services d’un architecte. Les dossiers nécessaires pour une demande de permis de construire de maison vous soumettent à ce règlement. Toutefois, il existe des circonstances où vous pouvez faire des plans maison sans architecte, comme lorsque la surface de plancher de votre future maison est inférieure à 170 m2.

Pour s’épargner des services d’un architecte alors, votre construction doit avoir une surface de plancher au-dessous de 170 m2. Le décret n° 2016-1738 du 14 décembre 2016 relatif à des dispenses de recours à un architecte annonce que depuis le mois de mars de cette année ce plafond est descendu à 150 m2. Supérieure à cette valeur, l’intervention d’un architecte est impérative.

Rémunération architecte: Qui paie l’architecte ?

Un contrat signé par le propriétaire et l’architecte indique les obligations des deux parties tout au long de la collaboration. Cet accord comprend alors la valeur des honoraires de l’architecte et avec les moyens de règlement. Elle est comprise entre 2000 et 5000 euros selon l’envergure des travaux. Ainsi, il faut un agenda précisant les dates et les montants de chaque versement de la rémunération depuis les préliminaires jusqu’à la fin du chantier. C’est le maître d’ouvrage qui doit se charger du paiement de l’architecte.

Le contrat écrit détaille les attentes du propriétaire vis-à-vis de l’architecte. Ce dernier s’engage également à respecter les termes des missions qui lui sont confiées. Il contient aussi les dates de début et de fin de chantier. L’architecte fait le calcul sur la durée probable des travaux et émet ainsi une date d’achèvement de la construction. Dans le contrat s’inscrivent les délais que l’architecte doit suivre dans la réalisation des divers documents administratifs, ainsi que les devoirs du propriétaire. En tant que maître d’ouvrage, le mandataire et l’architecte doivent se soumettre à des assurances légales.

Les astuces de la part d’un architecte

Le confort est à privilégier chez soi. Cependant, il faut veiller à minimiser les dépenses en énergie tout en ayant le chauffage requis. Les surfaces des murs extérieurs sont proportionnelles aux coûts du chauffage. Cela s’évalue par le rapport entre le volume total de la maison et la surface de parois extérieures. Pour un résultat supérieur à 0,70, la construction d’une maison à étage reste plus avantageuse. Dans ce cas, il faut prioriser la fonctionnalité des escaliers plutôt que son design. Un plancher chauffant demeure plus économique. Et les frais pour réchauffer une pièce augmentent à mesure où les plafonds sont hauts.

négocier avec son architecte

Mots clés

Partager cet article:

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on telegram
Share on whatsapp