Quelle est la différence entre un architecte d’intérieur et un architecte DPLG ?

Quelle est la différence entre un architecte d’intérieur et un architecte DPLG ?

un architecte

Même s’ils travaillent dans le design d’espace, l’architecte d’intérieur et l’architecte Diplômé par le gouvernement (DPLG) constituent deux métiers distincts. Cette distinction concerne à la fois leurs missions et leurs formations diplômantes. La différence entre un architecte d’intérieur et un architecte DPLG est aussi visible par rapport aux réglementations qui régissent leurs professions. 

Les missions de l’architecte d’intérieur

L’architecte d’intérieur est un technicien qui se concentre essentiellement sur l’aménagement des espaces intérieurs. Il ne dispose pas d’habilitation lui permettant de modifier les structures de bâtiments. Ainsi, son rôle est de configurer les intérieurs de maisons individuelles, de bureaux, de commerces et d’appartements. Ses interventions tiennent compte des architectures existantes et des besoins d’usage de chaque pièce. 

Ce professionnel de la construction repense la décoration de votre intérieur avec un point de vue artistique. Il harmonise vos aménagements en jouant sur les choix de meubles, couleurs et matériaux. L’architecte d’intérieur est aussi capable de changer les ambiances de votre construction en repensant votre décoration (ajout de papiers peints ou installation de nouveaux revêtements de sol par exemple). Vous pouvez également profiter de ses conseils pour optimiser vos espaces (aménagement d’un escalier intérieur, suppression de cloisons, réaménagement des réseaux d’électricité et d’eau…).

L’architecte d’intérieur est un maître d’œuvre. Cela lui permet d’intervenir pour le suivi de votre chantier. Il peut aussi s’occuper de la coordination de vos artisans. Bien que sa profession soit très peu réglementée, ce designer d’espace a l’obligation de souscrire une assurance décennale pour être autorisé à exercer son métier. Aussi, seuls les prestataires expérimentés ou diplômés pourront prétendre à ce type de garantie.

Il n’existe pas de diplôme unique de référence pour un architecte d’intérieur. Néanmoins, pour obtenir le statut de professionnel, ce dernier doit être inscrit au Conseil français des architectes d’intérieur (CFAI). La préparation à cette profession peut se faire en suivant différents types de formations et en obtenant plusieurs types d’attestations.

Les spécificités de l’architecte DPLG

L’architecte DPLG est un concepteur d’architecture. Il est sollicité lors de la construction de bâtiments publics, de maisons individuelles ou d’immeubles. Ce technicien possède une habilitation lui permettant de modifier les structures de tous bâtiments existants. Il peut créer des agrandissements et réaliser des travaux de rénovation de gros-œuvre (sols, murs porteurs…)

L’architecte DPLG est un spécialiste des principes structurels, matériaux de construction et revêtements. Il peut vous accompagner pour tous projets de construction ou d’extension. Cet ingénieur se concentre sur l’enveloppe extérieure et la distribution des pièces de votre bâtiment. Les détails concernant vos aménagements intérieurs n’entrent pas dans son champ d’intervention (mobiliers, couleurs, matières et agencements). Ce technicien peut aussi participer à des travaux de réhabilitation et/ou d’aménagement d’édifices privés ou publics.

Comme l’architecte d’intérieur, ce technicien en architecture est un maître d’œuvre. Il intervient dans la conception et la Maîtrise d’œuvre d’exécution (MOE) de votre projet de construction. Ses prestations incluent la réalisation de plans, le dépôt de permis de construire, l’établissement de dossiers de consultation des entreprises, le choix de prestataires et le suivi de travaux. Il dispose d’une assurance décennale protégeant ses réalisations durant 10 ans dès la livraison des travaux.

L’architecte DPLG est un technicien diplômé d’État. Il possède l’une des certifications « diplômé par le gouvernement » (DPLG) et « Diplômé d’État » (DE). Les derniers diplômes DPLG furent attribués en 2007 puis remplacés par les DE.  Il est à noter que la mention DE permet à ce technicien d’obtenir l’Habilitation à la maîtrise d’œuvre en son propre nom (HMONP).

Les disparités entre ces deux professions

La différence entre un architecte d’intérieur et un architecte DPLG est constatée à différents niveaux. Par exemple, l’architecte d’intérieur peut être sollicité ou non pour un projet d’aménagement intérieur selon vos besoins. L’architecte DPLG intervient obligatoirement pour tous édifices nécessitant un permis de construire, et dont la surface habitable dépasse les 150 m2.

Une autre nuance est notée concernant la nature des missions réalisées par ces deux techniciens du bâtiment. L’architecte d’intérieur s’occupe de vos travaux d’agencement, ne nécessitant pas d’autorisations spécifiques. L’architecte DPLG conçoit votre édifice, vous accompagne dans vos démarches administratives auprès de la mairie et effectue vos travaux structurels.

Des divergences sont aussi visibles en matière de formation. L’architecte d’intérieur peut suivre une formation de 2 ans pour obtenir un Brevet de technicien supérieur (BTS) en design d’espaces. Il peut aussi adhérer à un cursus d’études de 5 ans dans certaines universités privées réputées pour avoir :

Les diplômes DPLG, DE ou HMONP de l’architecte concepteur sont cependant décernés par l’École nationale supérieure d’architecture (ENSA) agréée par l’État. Ces certifications sont délivrées après 5 à 7 ans d’études.

De plus, l’architecte d’intérieur peut être reconnu par un organisme national sans faire partie d’un ordre spécifique. L’architecte DPLG doit de son côté devenir membre de l’Ordre des architectes.

un architecte