Quelles sont les règles essentielles à connaitre avant d’aménager un grenier ?

Vous avez un grenier ? Sachez que vous avez de la chance car vous pouvez l’aménager afin d’agrandir votre logement. Rendre habitable cet espace est alors une très bonne idée. Mais avant de l’aménager en chambre à coucher, en salle de bain, en bureau ou en salle de jeu, il est primordial de connaître quelques règles. Vous trouverez donc dans cet article tout ce qu’il faut savoir et ce qu’il faut faire pour bien aménager son grenier.

Avoir une pente suffisante

Techniquement, il faut que la pente de la toiture soit supérieure à 30 % de manière à obtenir une hauteur sous-plafond minimum de 1,80 m. L’idéal c’est d’avoir une pente de 45 % pour pouvoir aménager le plus volumineux espace possible. Toutefois, il est toujours possible de transformer les combles perdus en un espace habitable en surélevant les murs à cet endroit de la maison.

S’informer sur la réglementation en vigueur

Il est même obligatoire de s’informer sur la politique locale. En effet, certains plans d’urbanisme n’autorisent pas ce type de travaux pour des raisons valables. Autrement, il faut consulter le plan d’urbanisme de votre mairie. C’est après cette étape que sera décidé si vous devez effectuer une demande de permis de construire ou une simple déclaration préalable de travaux.

Bien calculer votre budget

Généralement, le coût des travaux dépend principalement de la charpente. Avec une charpente traditionnelle, les dépenses ne devraient pas être trop lourdes. Dans la pratique, le coût moyen des travaux d’aménagement des combles s’évalue aux alentours de 500 € ou un peu plus. Il faut également vérifier l’état de la toiture au cas où des réparations devront être effectuées. En outre, un éventuel rehaussement de la maison va certainement faire augmenter le coût total.

Définir la fonction future du grenier

En effet, les types de travaux à réaliser dépendent de l’usage futur du grenier. Si vous désirez en faire une chambre à coucher, il faut bien penser à une isolation performante. Les meubles ainsi que les accessoires à choisir doivent être favorable à une ambiance relaxante et douillette. Par exemple, opter pour un luminaire pour chambre design permet d’obtenir un tel effet surtout en adoptant un éclairage assez doux sans pour autant négliger le côté fonctionnel de la lumière.

Demander l’avis des voisins sur le projet

Cela pourrait être illogique de demander l’avis de vos voisins sur votre idée de projet mais il est presque obligatoire de leur consulter. En effet, avant même que les travaux débutent, il faut qu’ils soient en connaissance de votre projet. Mais pourquoi ? La loi leur permet de s’opposer à la réalisation des travaux pour certaines raisons. Concrètement, ils ont ce droit sur une durée de 2 mois à partir de l’affichage de la déclaration ou du permis.

S’informer sur les avantages fiscaux existants

Dans certains cas, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt. Plus précisément, si le but des travaux consiste à améliorer l’isolation de votre logement, du volume existant, et que si la construction de celui-ci vient d’être achevée durant les deux dernières années, vous aurez sans doute droit à cet avantage. Le cas échéant, la réduction d’impôt ne peut pas être envisagée. Bref, toute augmentation de plus de 10% de la surface habitable n’est pas concernée par cette disposition fiscale.