L’abri de jardin et le jardin d’hiver : deux constructions pour aménager son extérieur


Que vous cherchiez à valoriser votre propriété, à disposer d’une extension ou à embellir vos espaces extérieurs, aménager le jardin offre de nombreuses options. Faut-il nécessairement passer par la construction pour disposer d’espaces dédiés en extérieur, voire de pièces supplémentaires ? Faut-il systématiquement demander un permis de construire ? Découvrons les spécificités et réglementations de deux constructions tendance : l’abri de jardin et le jardin d’hiver.

La construction d’un abri de jardin

Un abri de jardin ne sert pas qu’à y ranger des outils, c’est une véritable extension de la maison. Vous pouvez y aménager un véritable espace de vie, par exemple agencer une salle de jeux pour vos enfants, un bureau pour travailler… L’abri peut faire office de lieu de stockage pour des transats et outils de jardin de toutes sortes, mais vous pouvez aussi y créer un atelier afin de réaliser vos travaux de bricolage en toute tranquillité. Il peut même devenir un véritable studio autonome raccordé à l’eau et à l’électricité, capable de recevoir des invités ou un étudiant !

La taille idéale de l’abri

L’abri jouera son rôle en fonction de votre espace extérieur : pour seulement y stocker des outils et quelques équipements de jardin, une surface équivalente à 6m2 est suffisante. Un abri de jardin qui s’apparenterait à un atelier devrait faire entre 8 et 14m2, ce qui lui permettra de disposer d’une fenêtre et d’espace pour un établi ou un plan de travail. Nous suggérons davantage de surface si vous projetez d’en faire une extension de votre logement, dont vous et vos proches pourrez profiter les 12 mois de l’année. Dans ce cas, une construction de plus de 20 m2 est indiquée !

abri de jardin

Un abri de jardin solide et moderne

La robustesse d’un abri de jardin doit forcément vous importer, tout comme son esthétisme : autant lier l’utile à l’agréable. Les plus économiques sont les constructions métalliques, qui ont l’inconvénient d’être difficiles à bâtir. Heureusement, il existe des cabanes et abris de jardin en PVC en kit, déclinés dans une grande variété de styles, dont la longévité est parfois remise en cause. Mais les préférés des propriétaires de jardin, ce sont les abris de jardin en bois de JFR Nature et Bois : pratiques, authentiques, contemporains, écolos, ils s’insèrent facilement dans un espace extérieur sans le dénaturer. Et même, ils s’y fondent harmonieusement grâce aux matériaux naturels dont ils sont constitués.

La variété des options proposées par les fabricants de ces cabanes de jardin en « version évoluée » permet de répondre aux attentes d’un large public : un appentis donnera la possibilité de protéger vélos, poussettes et trottinettes, mais également de pouvoir entreposer des bûches au sec. L’option double porte est bien pratique quand il faut ranger des encombrants comme une tondeuse, une table de jardin, des transats, etc. Un auvent avancé permettra de se transformer en un espace dédié à la détente, abritant un petit salon de jardin où de confortables fauteuils entourent une petite table : parfait pour les beaux jours !

La réglementation pour les abris de jardin

Vous aurez besoin d’autorisations ou d’un permis de construire selon la surface en m2 du bâti de l’abri (deux éléments sont à prendre en compte : l’emprise au sol et la surface de plancher). De plus, si l’abri présente une hauteur supérieure à 12 mètres, il sera presque systématiquement soumis à une demande de permis de construire, cela étant ce type d’ouvrage concerne rarement les particuliers, surtout dans le cas d’abris de jardin en kit.

Aucune démarche n’est à prévoir si l’abri que vous envisagez d’aménager bénéficie d’une surface inférieure à 5 m2. Si votre abri de jardin est caractérisé par une surface de plancher de 5 à 20 m2, vous n’aurez pas à solliciter de permis de construire, mais vous devrez déclarer les travaux. Pour ce faire, téléchargez le formulaire Cerfa n° 13703*06 et confiez-le rempli à votre mairie. Vous pouvez aussi l’envoyer par lettre recommandée avec avis de réception.

Le plus souvent, l’autorisation est délivrée 1 mois après la date de dépôt de la déclaration préalable de travaux. Par contre, dans le cas d’un abri de jardin de jardin de plus de 20 m2, il est obligatoire de se voir accorder un permis de construire pour initier les travaux. Le dossier déposé en mairie devra principalement contenir le Cerfa n°13406*06.

Le jardin d’hiver

Selon vos aspirations et la place dont vous disposez, vous envisagez peut-être d’aménager un jardin d’intérieur ou jardin d’hiver. Aménagé dans une pièce close vitrée, cet espace est souvent réservé aux périodes de grand froid hivernal : selon votre lieu de résidence, vos plantations peuvent subir le gel et les conséquences fâcheuses qu’il entraîne, le jardin d’hiver permet de les mettre à l’abri. C’est également un moyen très esthétique de bénéficier d’un lieu verdoyant tout au long de l’année, qui peut être aménagé en salon et abriter des espèces exotiques ou fragiles.

Tout comme nous, les végétaux ont besoin d’eau, d’air et de lumière. Ainsi, le jardin d’hiver doit être conçu de telle sorte que les plantes qui y sont abritées soient exposées aux rayons du soleil, à l’origine de la photosynthèse. Il n’est pas obligatoire d’installer une toiture en verre pour maximiser la lumière, généralement une grande fenêtre, un puits de lumière ou une baie vitrée seront suffisants pour que les plantes et les fleurs se développent bien.

En fonction de l’importance du projet, la réglementation exigera de votre part le dépôt d’une déclaration de travaux, il est possible par exemple de fermer une terrasse ou une loggia pour la métamorphoser en jardin d’hiver ou de construire un local dont la surface de plancher est inférieure ou égale à 20 mètres carrés, sur un terrain supportant déjà une construction.

Un espace agréable à vivre

S’il abrite des végétaux, le jardin d’hiver doit disposer d’une aération convenable : la mise en place d’un extracteur d’air de type VMC est une solution intéressante pour le renouvellement de l’air dans cet espace. L’intégration d’un chauffage d’appoint n’est pas recommandée, dans la mesure où ce dispositif est susceptible d’assécher et d’endommager les végétaux. Si vous adorez bichonner les fleurs de votre jardin d’intérieur, vous allez sans doute aussi apprécier vous poser à leurs côtés. Pour en profiter dans les meilleures conditions, installez un salon sur une terrasse en bois par exemple, vous apprécierez de bouquiner au milieu des plantes !


%d blogueurs aiment cette page :