L’aménagement des combles est la meilleure solution pour gagner une pièce de plus dans un habitat. En effet, cette pièce sous toiture peut bien servir de chambre à coucher, de pièce à vivre, de salle de jeu, de salle de cinéma, un dressing ou encore de salle de bain. Toutefois, il existe des normes à respecter et des réglementations à tenir compte comme la déclaration de travaux d’aménagement des combles.

 

Les caractéristiques des combles

Les combles sont cet espace charpenté ou non que l’on retrouve directement sous le toit. La plupart des gens s’en servent pour faire un grenier et y ranger les objets qu’ils n’utilisent plus. Les combles ont pourtant une grande potentialité pour gagner de l’espace supplémentaire dans la maison. Il existe alors deux types de combles : les combles aménageables et les combles non aménageables.

 

Les combles sont dits aménageables lorsque la pente du toit est supérieure à 3 % et qu’il n’y a aucune charpente qui encombre l’espace. Les combles aménageables disposent également d’une hauteur sous plafond d’au moins 1,80 m. Les combles non aménageables ou les combles perdus proviennent souvent des charpentes traditionnelles, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de poutres au milieu de la pièce. Ces types de combles peuvent être agrandis par le côté ou par la hauteur.

 

Vous cherchez à réaliser un dossier de qualité pour votre prochain projet

L’aménagement des combles

L’aménagement des combles perdus et aménageables diffère. C’est l’ampleur des travaux et le coût du projet qui sont les principaux facteurs qui les différencient. Pour gagner de l’espace avec les combles aménageables, il est nécessaire de faire appel à un professionnel spécialisé dans le domaine. Une étude approfondie sera effectuée en fonction de la destination de la pièce. Par exemple, si les combles vont servir de salle d’eau, il est obligatoire de bien étudier le fonctionnement des tuyauteries. La toiture, les murs, le sol et les fenêtres seront également mis en jeu dans les travaux. En effet, il est nécessaire de poser de nouveaux murs si les anciens sont déjà usés et de créer des fenêtres de toit si nécessaire. Après les travaux, vous devez également prévoir l’isolation.

 

L’aménagement des combles perdus est plus lourd que celui des combles aménageables. Les travaux doivent également être pris en charge par des professionnels dans le domaine. Il existe alors deux solutions pour les combles perdus : l’extension par les côtés ou la surélévation. L’extension est destinée pour les pièces qui manquent de volume par le sol. La surélévation sera appliquée pour les pièces qui manquent de hauteur sous-plafond. Avant toute chose, il faut prévoir la déposition de la déclaration de travaux d’aménagement des combles auprès de la mairie. En fait, si après les travaux, la pièce que vous allez gagner est inférieure à 20 m², la déposition n’est pas obligatoire. Vous connaîtrez la surface dès le début grâce à l’étude établie par le professionnel qui va exécuter les travaux. Si le volume créé va dépasser les 20 m², vous devez également obtenir un permis de construire avec la déclaration de travaux d’aménagement des combles.