Si vous voulez profiter pleinement de l’extérieur de votre maison, la construction de terrasse  peut s’avérer une bonne idée. Afin de valider votre projet, vous pouvez être amené à déposer une demande d’autorisation d’urbanisme auprès de votre mairie, car l’aménagement de terrasse répond aux mêmes règles que les toutes les autres constructions. Dans ce cas, vous devez bien définir votre projet pour pouvoir déterminer s’il vous faut une déclaration préalable ou plutôt un permis de construire.

Dans un premier temps, il est donc essentiel de définir le type de terrasse à réaliser. En effet, les démarches administratives nhomme  Permis de construire une terrasse : un projet à ne pas prendre à la légère wAAACwAAAAAAQABAEACAkQBADs

e sont pas toujours les mêmes selon que vous construisez sur terre-plein ou en étage.

Dans tous les cas, veillez à ce que votre projet soit conforme à la réglementation d’urbanisme locale (PLU ou POS) indiquant l’emprise maximum, le type de matériaux ou les contraintes aux limites de propriétés.

Les 5 principaux types de terrasse

Selon vos préférences, votre budget et le style architectural de votre demeure, vous pouvez choisir parmi ces 5 types de terrasses qui vous sont proposés :

  • une terrasse non couvertes de plain-pied avec le rez-de-chaussée : posée sur le sol / sur terre-plein ;
  • une terrasse de plain-pied avec le rez-de-chaussée couverte par un débord de toiture ;
  • une terrasse surélevée par rapport au sol, c’est-à-dire non posée sur terre-plein, mais sur pilotis ou sur murs et fondations, par exemple ;
  • une terrasse en étage : en surplomb par rapport au rez-de-chaussée
  • une terrasse en toiture-terrasse d’une habitation

Les démarches administratives selon les types de terrasses

  • Pour les terrasses non couverte de plain-pied, aucune demande n’est requise. Mais, il faut quand même respecter la réglementation d’urbanisme.
  • Une autorisation d’urbanisme peut être nécessaire dans le cas où la construction de la terrasse s’accompagne de la construction d’un auvent ou d’un appentis, car cela va créer une emprise au sol.
  • Si l’emprise au sol est supérieure à 5m² et inférieure ou égale à 20m², votre projet doit donc faire l’objet d’une déclaration préalable.
  • Si l’emprise au sol est au-dessus de 20m², un permis de construire est alors nécessaire.
  • Pour les toitures-terrasses, aucune démarche administrative n’est requise, car l’emprise au sol est déjà comptabilisée.

D’une manière générale, c’est l‘emprise au sol qui conditionne le besoin de déposer un permis de construire terrasse ou une déclaration préalable, ou plutôt de ne rien déposer du tout.

Néanmoins, avant tous travaux de construction de terrasse, il est préférable de se renseigner auprès des services de l’urbanisme. Cela vous permet de vous assurer qu’il n’existe pas de réglementation spécifique s’appliquant à votre commune.

Et pour mieux vous accompagner dans toutes vos démarches administratives, faites appel au service de DTAH, une entreprise experte dans la réalisation de déclaration préalable et de permis de construire. De véritables professionnels mettront toutes leurs compétences en œuvre afin de vous garantir un projet bien pensé et dans les normes.

Vous cherchez à réaliser un dossier de qualité pour votre prochain projet