Chaudière à gaz murale, un appareil à la fois utile et pratique


La chaudière à gaz murale est un appareil qui procure de la chaleur durant les périodes de grand froid. Il peut assurer le confort et le bien-être des habitants d’une maison. A la fois rentable, performant et facile à entretenir, cet appareil se décline en plusieurs modèles et requiert au moins un entretien par an. Dans cet article, retrouvez toutes les informations que vous devez savoir sur l’utilité et l’entretien de cet appareil.

Qu’est-ce qu’une chaudière à gaz murale ?

La chaudière à gaz murale compte parmi l’élément principal du dispositif de chauffage dans une maison. Sa principale mission est de produire une eau chaude qui est distribuée dans l’ensemble du réseau de chauffage par l’intermédiaire des canalisations et des radiateurs. Cependant, ce n’est pas la seule utilisation de cet appareil. En effet, il peut aussi créer de la chaleur pour des applications industrielles. Cet appareil est par ailleurs constitué d’un corps de chauffe ainsi que d’un circuit d’eau intégré qui assurent la récupération de la chaleur que produit le gaz.

Installation de la chaudière à gaz murale

La chaudière à gaz murale peut être raccordé aux diverses installations à eau chaude d’une habitation. Comme elle est particulièrement compacte, elle permet de libérer l’espace au sol et elle convient donc aux maisons dont les dimensions sont plutôt réduites. Lorsqu’elle est dotée d’un ballon d’eau chaude, l’alimentation de la chaudière à gaz est en général assurée par une citerne ou par le réseau de gaz de la ville.

Sachez que les modèles de dernière génération de chaudières à gaz offrent quant à eux un discret fonctionnement. Leur bruit est en effet comparable à celui des lave-vaisselle de dernière génération. L’on peut donc installer cet appareil dans des pièces habitables sans craindre d’être dérangé par le bruit.

Comment optimiser le rendement d’une chaudière à gaz murale ?

Comparée à une chaudière classique, une chaudière à gaz murale à condensation est beaucoup plus économique. Ceci s’explique par le fait que la chaudière à gaz consomme moins de 15 à 20 % de combustibles que les modèles de chaudières standards. Pour que ce rendement puisse être optimisé, il est primordial de vérifier que la chaudière à gaz murale qui assure le conduit de la fumée est en mesure de résister à l’acidité de tous les condensats qui sont évacués.

Evitez également de brancher la chaudière à gaz murale sur un radiateur à haute température, sauf si le radiateur en question est assez grand pour pouvoir fonctionner suivant le mode de chaleur douce.

Les performances d’une chaudière à gaz murale seront par ailleurs plus accrues lorsqu’on dispose d’un système de chauffage de basse température. Pour ce faire, il est préférable de se doter de planchers chauffants ou de radiateurs à chaleur douce, car ils permettent de rendre optimal le rendement de la chaudière.

Comment entretenir une chaudière à gaz ?

L’entretien de la chaudière à gaz murale est non seulement essentiel pour le rendre propre, mais il permet aussi d’augmenter sa durée de vie. De plus, un bon entretien de cet appareil permet d’assurer la sécurité des occupants de la maison où il est installé. Sachez qu’une chaudière à gaz murale mal entretenue peut occasionner une fuite de monoxyde de carbone. Il s’agit d’un gaz à la fois inodore et invisible qui présente un important risque pour la santé. Il est donc important de ne pas oublier de faire appel à un professionnel pour la réalisation de l’entretien annuelle de la chaudière. Lorsqu’elle est bien entretenue, une chaudière à gaz tombera moins en panne et sa durée de vie sera multipliée par deux. Elle sera également moins énergivore, ce qui permettra de réaliser des économies.

Solliciter les services d’un professionnel pour entretenir une chaudière à gaz murale

Pour assurer l’entretien de votre chaudière à gaz murale, il convient de faire appel aux services d’un chauffagiste qualifié. Dans un premier temps, il vérifiera l’état de la chaudière. Ensuite, il prendra le temps de nettoyer et d’optimiser les réglages de la chaudière à gaz murale. Il se charge aussi d’évaluer les émissions de polluants et les performances énergétiques de la chaudière. Dans l’hypothèse où cette dernière n’est pas étanche, le chauffagiste mesure aussi la quantité de monoxyde de carbone présent dans l’air ambiant pour se rassurer qu’il n’y a aucun risque.

 

 

 


%d blogueurs aiment cette page :