Comment anticiper les grosses chaleurs dans son pavillon ?


Conformément à la RT 2012, l’isolation, la conception bioclimatique et l’étanchéité optimale font partie intégrante du code de la construction dans le cadre d’une régulation optimale de température. De ce fait, la température conseillée est de 19 °C pour les pièces à vivre et où l’on passe la plupart de notre temps (salon, salle à manger, cuisine). Elle est plutôt entre 19 et 21 °C pour la salle de bains et entre 16 et 17 °C pour la chambre à coucher. Malheureusement, maintenir ce chiffre n’est pas chose pas aisée sans fixer les yeux sur le thermomètre, à condition d’avoir une régulation bien sûr. Il est question de thermostat intégré sur le radiateur électrique, permettant de déterminer la température de toutes les pièces et de la régler. Vous pouvez découvrir deux types de thermostats : radios et filaires.
Le chauffage central peut être soumis à une sonde d’ambiance ou une sonde extérieure qui peut anticiper les différentes variations météorologiques. Ce système nécessite aussi des robinets thermostatiques sur les radiateurs à eau.

Le ventilateur contre la canicule

Moins onéreux qu’un climatiseur, le ventilateur se présente comme une meilleure alternative pour éviter la canicule. En principe, son hélice peut aspirer l’air chaud à l’arrière et le faire propulser à l’avant pour une fraîcheur impressionnante. Par ailleurs, la température peut atteindre jusqu’à moins de 6 °C de la température ambiante. Vous pouvez retrouver des ventilateurs de plafonds, ainsi que plusieurs types de ventilateurs mobiles (modèles de table, sur pied, tours, brasseurs d’air). Sur le marché, bon nombre des modèles commercialisés sont équipés d’un rotor et de pales. Il existe également des produits performants et de design original, dotés d’une technologie sans pales comme les Dyson. Le choix se porte alors sur vos besoins en matière de performances et de température souhaitée. Le ventilateur vous garantit un meilleur ratio qualité/prix.

Protéger contre le soleil d’été

• Pour optimiser l’ombre porter sur le mur et réduire l’impact du rayonnement solaire, les débords de toits sont essentiels. Vous avez également la véranda ou la pergola pour réguler la température intérieure de votre maison. Elles génèrent une excellente ventilation naturelle tout en évitant les effets de serre.
• Toujours sur le concept simple et très efficace, la végétation à feuilles caduques se présente également comme une solution optimale contre les fortes chaleurs. Il est recommandé de planter les arbres à l’ouest et à l’est afin d’optimiser la protection de votre habitation contre les fortes chaleurs.

Des moyens de protections plus efficaces

• Les brise-soleil permettent de diminuer les ardeurs du soleil, apprivoiser la lumière et la température.
• Les volets sont aussi le choix idéal pour rabaisser le coefficient de transmission thermique. L’automatisation de l’ouverture et de la fermeture, selon la luminosité et la température extérieure, vous permet de gagner quelques degrés de fraîcheur et un confort impressionnant. Le choix des volets roulants s’avère être un moyen économique et judicieux.
• Les stores extérieurs permettent efficacement de maintenir une température très agréable et une bonne luminosité.
• Les puits climatiques vous offrent une ventilation naturelle exceptionnelle. L’air infiltré passe dans un réseau de conduits qui le rafraichit en été et le réchauffe en hiver. En général, il est combiné à un système de ventilation double flux. Même si le puits provençal n’est pas très répandu, il permet, par exemple, de réduire la température de l’air extérieure de 30 °C à 22 °C une fois à l’intérieure.


Les commentaires pour cette publication sont clos.